Tyler, The Creator : CALL ME IF YOU GET LOST

Deux ans après la sortie de IGOR, Tyler, The Creator revient avec CALL ME IF YOU GET LOST. Fidèle à lui-même, c’est un nouveau personnage qu’il incarne dans ce projet. L’heureux élu de 2021 n’est autre que Sir Baudelaire. Comme son nom l’indique, Tyler s’est inspiré du poète Charles Baudelaire pour la composition de cet album.

Également disponible sur Deezer.

À travers les seize morceaux qui composent l’album, Tyler nous fait redécouvrir son côté rappeur punchliner qu’il avait laissé de côté avec IGOR, un projet à l’âme plus pop qui lui avait tout de même valu le Grammy Award du meilleur album rap. À l’image de la personnalité de Baudelaire, le projet alterne entre romantisme, colère et poésie.

“Oh my god, I’ve never seen nothing like that”

Dès le deuxième morceau, Tyler annonce la couleur avec CORSO. C’est sur une instrumentale alternant entre mélodie au piano et beat hip hop que l’artiste vient nous rappeler son talent indéniable de rappeur. Comme à son habitude, l’artiste accompagne ses titres de clips dignes d’un cinéma de renom. Il avait d’ailleurs teasé son album en dévoilant le clip de LUMBERJACK. Et c’est toujours dans un univers décalé et complètement absurde que l’on avait avec joie découvert la sortie de ce nouveau projet.

Difficile de parler de cet album sans mentionner les nombreux invités de prestige dont il regorge. De 42 Dugg à Lil Wayne, en passant par Lil Uzi Vert et Pharrell Williams. Lil Wayne le rejoint sur HOT WIND BLOWS, un morceau sur lequel on retrouve sans aucun doute la patte de Tyler, avec une instrumentale jazzy qui vient casser avec le flow des deux rappeurs.

Le morceau SWEET/I THOUGHT YOU WANTED TO DANCE, en featuring avec Brent Faiyaz et Fana Hues nous rappelle l’album précédent. Ici, Tyler nous replonge dans une ambiance calme et séduisante avec un mélange de hip hop et de pop. La deuxième partie du morceau s’approche même d’un style plus reggae et dansant.

Le septième album de Tyler, The Creator est une franche surprise pour tous ceux qui s’étaient habitués à l’ambiance de IGOR. Après le succès que ce sixième projet a connu en 2019, il semble que Tyler se soit permis plus de libertés ici. Il jongle entre rap, jazz, hip hop et R’n’B. Malgré le mélange de ces différents genres, le tout n’en reste pas moins cohérent. L’artiste nous impressionne une fois de plus avec son style unique.

Retrouvez Tyler, The Creator sur les internets :

Facebook
Instagram
Site internet

Tendrement,
Valentine de Cormis
Le Beau Bug 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    20 + onze =