Tohu Bohu – Setbacks

Crédits photo : Louis Labrosse

Le deuxième EP, Setbacks du groupe parisien Tohu Bohu s’impose sous le signe de la french touch et du groove. C’est sur des instrumentales entraînantes que ce rock électronique nous emporte dans un océan de good vibes.

Également disponible sur toutes les plateformes.

“Gravity holds me back”

C’est au rythme des nombreux synthés qui caractérisent leur musique que le groupe nous fait danser. Les cinq titres qui composent l’EP, au carrefour entre dance music et rock alternatif, sont produits très justement et ne laissent aucune place à l’erreur.

Le morceau Gravity ouvre le bal dans une ambiance à la limite de la disco, qui nous ferait presque regretter les années 70. Ce titre nous parle d’un besoin de liberté et d’émancipation. Avec son clip déjanté qui nous plonge dans un décor de série B et qui fait écho à l’ambiance rétro-futuriste de la musique du groupe. C’est dans ce décor sur fond vert que Tohu Bohu nous fait danser au rythme de la voix pincée du chanteur Babil.

Le projet continue avec Karma’s an illusion, qui remet en question tout le principe du karma. En critiquant sur un ton humoristique les constellations, la voyance, et le destin, le groupe parle d’un besoin de se libérer des illusions qui nous bercent.

“I pray for tomorrow to be louder”

Les trois morceaux suivants nous font rester dans cette ambiance vivante et groovy à souhait. Avec ce deuxième EP, Tohu Bohu nous offre une performance de qualité, et confirme son talent. En se baladant entre rock et pop, le clavier aux notes lunaires de Loïc nous emballe totalement. Accompagné par la batterie d’Antoine, la basse de Simon et la guitare d’Antoine, chaque membre du groupe rempli à merveille son rôle. Le tout donnant naissance à Setbacks, un EP presque trop court, qui nous a conquis !

Retrouvez Tohu Bohu sur les internets :

Facebook
Instagram

Tendrement,
Valentine de Cormis,
Le Beau Bug

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    deux − 1 =