The Planets – Rencontre interstellaire entre Jeff Mills et Gustav Holst

Déjà plus de 25 ans que Jeff Mills, pape de la musique techno, électrise les dancefloors. Issu de la deuxième génération d’artistes ayant émergé à Détroit comme d’autres incontournables tel que Carl Craig et Robert Hood, il fait partie d’une longue lignée de talents à la réputation internationale. Génie créatif au-delà du courant techno, Mills s’ouvre désormais à de nombreux projets tel que la vidéo mais aussi l’association avec les ensembles symphoniques et philharmoniques. Tour d’horizon.

Composée entre 1914 et 1917 par le compositeur britannique Gustav Holst, The Planets est une suite pour orchestre se déroulant en sept mouvements, un pour chaque planète du système solaire exceptée la Terre. Autrement dit, un magnifique terrain de jeu pour l’artiste américain dont on connaît la passion pour la science-fiction (2001 : l’Odyssée de l’espace reste pour lui un modèle d’œuvre d’art total) et les mystères du cosmos. Œuvre majeure du XXe siècle, The Planets n’a cessé d’influencer les compositeurs contemporains, John Williams pour Star Wars en premier lieu. Jeff Mills nous propose aujourd’hui une version “electrosymphonic” de l’œuvre de Holst dirigé par Christophe Mangou et accompagné de l’Orchestre National de Lille à ne manquer sous aucun prétexte.

Intime et spatiale, cette rencontre nous promet des étoiles plein les yeux et les oreilles.

Retrouvez une sélection d’albums de Jeff Mills en cliquant sur les pochettes ci-dessous :

1280x128 1280x1280 887845569547.1200x1200-75 jeff-mills-blue-potential Jeff Mills - Three Ages - CD

Nos amis lillois pourront le retrouver les 27 et 30 novembre, 1er et 2 décembre à l’Auditorium du Nouveau Siècle, au Phénix le 28 novembre également, ainsi qu’au Schouwburg le 4.

Tendrement, Le Beau Bug.