The Game de David Fincher

Nicholas Van Orton, homme d’affaires richissime de San Francisco, s’apprête à fêter ses 48 ans. Une question se pose alors : que peut on offrir à un homme qui a déjà tout ? Le problème est décuplé lorsque l’on sait que ce dernier est un être froid et distant que seul le pouvoir intéresse. La réponse sera donnée par Conrad Van Orton, ancien camé et frère de Nicholas, qui va lui offrir The Game, expérience unique à mi chemin entre le rêve et la réalité.

S’il s’agit d’un demi-échec au box office américain, The Game n’en est pas moins un film brillant tant par le jeu de ses acteurs que de par sa réalisation.

David Fincher impose une nouvelle fois sa sombre vision de la société et le ressenti pour le spectateur est toujours aussi impressionnant. Michael Douglas et Sean Penn campent quant à eux des rôles qu’ils maitrisent à la perfection, respectivement le puissant et le camé. Le cocktail obtenu en mixant ces 3 géants du cinéma est un thriller de très bonne facture qui restera dans les mémoires.

Certains diront que David Fincher n’a pas su égaler le niveau qu’il avait atteint avec Seven, deux ans auparavant. C’est en partie vraie, mais il n’est aisé pour personne d’atteindre deux fois de suite la perfection. C’est en partie faux car il s’agit d’un thriller d’un tout autre genre et il n’est donc pas utile de comparer ces deux films.

S’il faut faire référence à Seven c’est uniquement pour dire que son succès a permis à David Fincher d’obtenir Michael Douglas en tête d’affiche et qu’Andrew Kevin Walker, l’un des scénaristes de Seven, a retravaillé le script de The Game pour accentuer le cynisme du personnage de Nicholas Van Orton.

Il s’agit d’un classique, il s’agit d’un beau bug. Vous ne l’avez pas vu ? Il est temps

———————————————————————————————————————————————————

Titre original : The Game
Date de sortie : 5 Novembre 1997
Réalisateur : David Fincher
Acteurs : Michael Douglas, Sean Penn
Genre : Thriller
Durée : 128 minutes
Nationalité : Américain
Bande annonce :

Tendrement,
Baptiste Leroy
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × cinq =