Supernaive – Nekomata

C’est avec impatience que nous avons attendu le premier album du duo singulier qu’est Supernaive, il s’intitule Nekomata et il est sorti chez SHLO Music le 26 juin dernier. Depuis 3 ans, les deux artistes nous font voyager avec Dazed & Confused (2017) et Lions & Pigs (2018), qui annonçaient de manière très prometteuse un ultime rendez-vous au pays du soleil levant. Cet album est le fruit d’une passion pour la musique et d’un amour pour le Japon, donnant naissance à 13 titres poétiques, racontant chacun leur propre histoire.

Introduction n’est autre que le passage secret qui s’ouvre à nous afin de rejoindre la dimension Supernaive. Les sons aspirent au voyage, spatio temporel et émotionnel, symbolisant très bien l’ambiance du duo, leur talent et leur volonté de créer un microcosme unique pour ce premier album.

Cet interlude sans parole est vite éteint par l’artiste Untapped pour Summer Haze, innovant le duo avec des sons presque robotiques tout en restant envoûtants et riches de maîtrise. Cette première collaboration nous fait découvrir l’envers du cosmos, consolidant notre envie d’entendre les autres invités des deux frères.

C’est avec Lonher que Supernaive redessinent leur univers. Nekomata, morceau éponyme de l’opus, est un mélange de douceur et de mystères, s’appuyant sur un rap entêtant et entreprenant aux mille et unes images.

Taking Over est un rappel direct à l’essence même de l’histoire du projet Supernaive, qui met une nouvelle fois en avant la sublime voix de NAL, fidèle chanteuse du duo que nous avions adoré avec Monsters in My Bed. Ce n’est pas une mais trois fois que la chanteuse apparaitra sur l’album, à notre plus grand plaisir.

La météorite solaire qui vient éclairer le sombre tableau Nekomata n’est autre qu’Under Control, un sixième morceau rempli de couleurs et d’espoir. Nous reconnaissons la voix de NAL dont la douceur et la force nous subjuguent une énième fois. Ce cadeau du ciel a été mis en image par Antoine Bal à Tokyo, ville symbolique, synonyme de renouveau et de retour aux racines.
L’ambiance du clip est indescriptible avec des mots, il faut le voir pour redécouvrir leur pays de coeur et leurs inspirations :

La dernière collaboration de NAL s’appelle Forget Me Now, résumant en un morceau la talentueuse poésie musicale qui guide le groupe. Les 3 minutes s’écoulent trop vite, plusieurs écoutes nous sont nécessaires pour pouvoir ressentir chacune des émotions retranscrites.
La chanteuse implose au rythme ardent et sensuel d’une production chaotique et ténébreuse, nous faisant divaguer dans les méandres du Japon.

La liberté et l’énergie de Supernaive explosent avec Give Me Love, rappelant les productions de Fatima Yamaha. Sonorités éclectiques et rythmes sacadés font bouger notre corps, révélant une mélodie surpuissante.

L’avant dernière étape de ce voyage sonne comme un requiem. Voguant sur le texte de Conference Of The Birds, Lighter Light ralentit notre chute et nous protège. L’atmosphère est déchirante tout en inspirant l’espoir, et nous aurions aimé pouvoir écouter ce morceau à chaque fois comme si c’était la première.

Supernaive n’ont pas fini de faire parler d’eux, et nous vous laissons à un nouveau périple avec ce live confiné, en attendant de découvrir leur talent sur scène :

Nous avons eu la chance de les interviewer il y a 3 ans, et c’est juste ici !

Retrouvez Supernaive sur les internets :
Website
Facebook
Youtube
Soundcloud
Instagram

Tendrement,
Louise Dornier
Le Beau Bug

 

 

 

 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    cinq × 1 =