Super Beau vol.3 – une compilation Opening Light

Des nouveautés pop électro, il en tombe toutes les semaines. Des nouvelles compilations, il en tombe peut-être une fois par mois. Mais des compilations pop électro mettant en avant une sélection internationale, avant-garde, brassant tous les aspects  du genre ? Nous sommes tous d’accord, elles sont plutôt rares. Et pourtant, le label Opening Light Musique n’en est pas à son coup d’essai en la matière. La dernière, Super Beau vol.3, sortie début avril, voit même bien plus loin que les précédentes. Ce ne sont pas 12, mais 16 pépites englobées dans un sound design rarement entendu jusque-là que le label nous donne à écouter. On embarque.

“Bonjour. Bienvenue à bord. Opening Light Musique est ravi de vous présenter sa compilation : Super Beau volume 3”

L’envie de vous parler de la totalité des titres est grande, tant la sélection de ce qu’on appelle les “meilleurs titres” est difficile. Mais, il faut le reconnaître, certains sortent tout de même du lot, à tel point qu’on les sort de la compilation pour les intégrer dans nos playlists.

Prenons dans un premier temps le titre Spilling, de l’artiste suédoise Julia Jonas. Ballade électronique d’une douceur rarement entendue sur un morceau de ce genre, c’est non pas une partie d’un univers que l’on a l’occasion de découvrir, mais un univers tout entier, caractéristiques des productions de l’artiste. Chacun des mots qu’elle prononce est l’incarnation d’une émotion, et la moindre nuance donne à voir pléthore de variations de cette dernière. Avis donc aux amateurs de pop interstellaire, car le titre suivant est un bel exemple des pépites qu’elle est capable de produire.

Petit saut dans le temps : direction la pop sensuelle de Praa, grande révélation française de la fin d’année 2017. Son titre phare et premier titre d’ailleurs jamais sorti, Modeling Clay, se retrouve sur cette compilation. Empreints de sonorités que l’on retrouve dans les titres les plus accessibles de FKA Twigs, Modeling Clay est une pierre que l’on aurait taillée et peaufinée jusque dans les moindres détails. Elle est si unique qu’il est difficile de la catégoriser dans un seul genre : elle fait partie de ces musiques hybrides, qui oscillent entre deux tendances, et… qui respire. Elle a sorti un autre titre récemment, Do It All Again, qui évolue dans un autre univers, toujours aussi sensuel cependant.

Enfin, on terminera sur un titre qui risque de vous coller à votre siège, si vous êtes assis tout du moins. Il s’agit de Knew About Me, du duo suisse Homaze. Beat puissant et assumé, contrastant avec la douceur de leurs deux voix… sans compter la finesse des arrangements qui donnent un côté aérien à la production et souligne les émotions. Et si Knew About Me est leur dernière production en date, on vous invite à comprendre pourquoi ils ont séduits Opening Light, en écoutant Outside Alone. Alors, qu’en dites-vous ?

Nous avons opéré là à une sélection plutôt calme, mais sachez que d’autres titres, tels que Don’t You Want My Love de Pollyn, Similarities de Felix Pallas ou encore Holiday Inn de Miloux, se retrouvent dans une catégorie qui se rapproche de la pop que l’on connaît tous.

Donc, si jusque-là vous n’étiez pas convaincus de la capacité d’Opening Light à mettre en avant les artistes de demain, on attend vos arguments !

Retrouvez Opening Light sur les internets :
Site
Facebook
Instagram
Soundcloud

Tendrement,
Cloé Gruhier,
Le Beau Bug.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − treize =