SOHN – Rennen

Le début de cette année a été riche en sorties musicales ! Le 13 janvier sortaient les albums de The XX, Bonobo, mais également le 2ème album de SOHN, et c’est de celui-ci dont on vous parle ici. Intitulé Rennen, il fait suite à l’EP The Wheel, sorti en 2012, et l’album Tremors sorti en 2014. Rennen contient 10 titres, dont les superbes Conrad, Rennen, Signal et Hard Liquor ont pu se faire entendre en avant-première sur les services de streaming, ainsi que sur Youtube.

C’est un album très électro, qui commence par deux titres d’ores et déjà connus du grand public : les sublimes Hard Liquor et Conrad. Ce sont deux titres pop, aux accents légèrement soul, soulignés par un beat sourd et plusieurs couches sonores pour un rendu explosif et planant. S’ensuit Signal, ballade électro progressive, qui s’envole dans les dernières secondes, nous emportant avec elle. Le titre suivant, Dead Wrong, fait immédiatement penser aux travaux de LA Priest, ou plus récemment du duo Soft Hair. La voix du chanteur se fait moins présente : elle est imbriquée dans l’instrumental, par ailleurs très travaillé. Primary fait écho à Signal de par sa douceur et sa lenteur, et Rennen y ressemble également, mais se différencie par cet écho qui nous fait croire que deux personnes chantent en même temps. On se laisse entraîner par la répétition compulsive du terme « falling » dans le titre suivant, puis par le chant mélancolique de la magnifique ballade dénommée Proof. SOHN nous emporte lentement vers la transe, avec la répétition d’une phrase, comme un mantra qu’on se répète en soi pour se convaincre de quelque chose, dans le refrain :

« I hope I prove myself wrong »

Une véritable pause est marquée dans le rythme de l’album avec Still Waters, où SOHN chante presque a capella, et se termine sur Harbour, qui dans sa première moitié apparaît être comme la continuité du titre précédent, puis qui retrouve un rythme plus soutenu, et plus dramatique, à sa fin.

Plusieurs chansons dans l’album ont eu droit à un clip, mais c’est Signal qu’on partage ici.

Le clip a la particularité d’avoir été entièrement dirigé par l’actrice Milla Jovovich, connue notamment pour avoir joué le personnage d’Alice Abernathy dans la saga Resident Evil. C’est un long plan séquence, filmé en noir et blanc, qui met en scène l’actrice durant tout le morceau : elle semble torturée de pensées sombres, mais que nous serions incapables de définir.

SOHN est le pseudonyme de Christopher Taylor, musicien, producteur et compositeur britannique. Il a notamment produit, en plus de sa carrière de musicien, des artistes connus mondialement, comme Banks ou encore Lana Del Rey ! Et avant d’être SOHN, il a produit quatre albums sous le nom de Trouble Over Tokyo, jusqu’en 2012.

Vous pouvez retrouver SOHN sur les internets :
Facebook
Twitter
Instagram

Tendrement,
Cloé Gruhier,
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − deux =