Soft Hair – Soft Hair

L’année 2016 est pleine de surprises, en voilà une qui va vous réjouir ! D’un côté le néo-zélandais Connan Mockasin et de l’autre Sam Eastgate, réunis pour un nouveau projet, Soft Hair. À chacun son univers et pourtant plusieurs choses les unissent : la singularité, l’amitié, la musique… et maintenant leur nouvel album, sorti ce 28 octobre 2016 chez Weird World.

Leur rencontre s’est faite il y 9 ans quand ils furent invités à jouer pour l’anniversaire d’une maison de disque en Angleterre. Pas spécialement connus à cette époque, il n’en aura pas fallu plus pour que leur pâte colle. Soft Hair, au titre éponyme, est un projet spécial qui s’est réalisé il y a 5 ans, que l’on attendait avec impatience.

Soft Hair est le combo parfait entre l’extravagance singulière de Connan et celle de Sam qui donne 8 morceaux à la fois loufoque, familier et exotique. On les retrouve bien dedans, et en plus l’album garde le cachet des deux artistes. L’écriture et l’enregistrement de l’album se sont fait dans pas mal d’endroits différent (France, Tunisie, Suisse…) et ça le rend d’autant plus complet. On y retrouve des sonorités pop, parfois funk et même étrangement certaines qui nous sont inconnus, inqualifiable, mais si bonnes. On peut remarquer la naissance de mélodies bien empreint a leurs identités musicales.

Le très bon Goood Sign, prêt à nous plonger dans une autre dimension comme aspiré dans un rêve : de la douceur dans la pesanteur. On retrouve l’inlassable palette musicale de Connan dans AliveWithout Medicine (le coup de cœur) : pas besoin d’être un explorateur pour explorer, cette musique regorge de bizarrerie fascinante. Dans cet album vous pourrez entendre le pétillant Relaxed Lizard  jusqu’au dés-orientement de i.v.. Pour la petite histoire, i.v. est née d’un cauchemar de Connan. Ils étaient tous les deux dans une chambre insalubre, Sam chantait allongé par terre pendant que Connan fébrile venait de se piquer avec une aiguille infectée par le VIH. A son réveil, les 2 on ajouté du synthé au chant de Sam, pour créer i.v..

Si Soft Hair n’étaient pas ce qu’ils étaient, on ne sait même pas si on aurait pu les inventer. Heureusement la question ne se pose pas.

Connan Hosford, natif de Te Awanga en Nouvelle Zélande voit sa vie d’artiste commencer sous le nom de Connan Mockasin. En 2011 il sort Forever Dolphin Love, premier album auto-publié. Pendant ce temps, Sam Eastgate alias Sam Dust a déjà pointé le bout de son nez du côté de l’Angleterre. Sa carrière débute en 2001 avec Late of The Pier : la sortie du premier album Fantasy Black Chanel fera son effet sur le public. Il poursuit ensuite en 2015 avec une carrière solo sous le mystérieux nom de LA Priest.
Et boom! Février 2007 : Connan et Sam sont réunis à un concert, pas d’échanges mais la vie les fera se recroiser, pour se parler et enfin échanger de leurs styles musicaux. Soft Hair est né de leur complicité.

Soft Hair sur les internets :
Leur Site
Leur Deezer
Leur Facebook

Tendrement,
Laurène,
Le Beau Bug.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 + quinze =