s a r a s a r a – A m o r F a t i

Chaque année les iNOUïS du Printemps de Bourges révèlent les talents qui feront sensation demain. Parmi eux s’y trouvera s a r a s a r a, jeune chanteuse dont le premier album A m o r F a t i est sorti fin 2016, le 11 novembre, chez One Little Indian Records. Son style musical est si novateur qu’on ne pourrait la catégoriser dans un genre existant. Avis aux amateurs de musiques qui savent décrire une ambiance sombre dans ses moindres détails, et aux amateurs des titres les plus sombres et les plus intimistes de FKA Twigs !

“My lover wants me dead”

Si dès l’introduction (J u j u) on peut avoir un aperçu de l’univers sonore qui sera travaillé dans l’album, c’est avec le premier titre que l’on plonge réellement dans le monde de s a r a s a r a.
Chuchotements, bruits sourds et beats délicieusement graves sont au rendez-vous à chaque morceau pour un voyage ésotérique et sombre. S u n joue habilement entre rythme presque dansant et silences, la voix de la chanteuse s’intercalant à merveille entre les sons exploités. Plus loin, dans F i r e, on entre doucement dans une danse aux caractères faussement macabres, en se laissant porter par un rythme langoureux à souhait et par des chuchotements se perdant en échos dans le refrain. Le morceau est magique !

Bien que la recette de chaque morceau reste la même, s a r a s a r a sait nous faire changer radicalement d’ambiance à chaque fois. Chaque chanson est une expérience musicale et sonore nouvelle. Dès les premières notes de P u r p l e b l u e, on se perd dans une forêt de couches sonores qui rappellent le bruit lugubre de cloches qui sonnent au loin, ou de portails en fer que l’on ferme une fois la nuit tombée. La voix, saturée, se dédouble, et monte si facilement dans des aigus qui en feraient frissonner plus d’un. Et parmi les morceaux restants, E u p h o r i a est étrangement sensuel, et P n e u m a, qui est peut-être d’ailleurs le morceau le plus énergique de l’album, clôt majestueusement celui-ci, donnant l’impression même que s a r a s a r a est accompagnée de quelqu’un d’autre au chant dans certaines parties !

Deux morceaux de l’album ont eu droit à leur clip : S u n (dont la représentation visuelle se fait sous forme de rituel occulte) et S u p e r n o v a, belle performance de danse contemporaine, que l’on vous partage ici-même.

s a r a s a r a est une jeune chanteuse, compositrice et DJ française, originaire de Lille. Repérée par les grands de la musique outre-Manche (elle est programmée au festival de renom Glastonbury), on espère qu’elle saura grâce au Printemps de Bourges se faire une place sur la scène électronique française !

Vous pouvez la retrouver sur les internets :
Site
Facebook
Twitter
Instagram
Soundcloud

Tendrement,
Cloé Gruhier,
Le Beau Bug.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − six =