Rosie Lowe – YU

On attendait son retour depuis longtemps. Rosie Lowe, prêtresse de l’alternative aux accents électroniques, nous avait fait languir avec ses titres Right Thing ou encore Who’s That Girl?, titres que l’on retrouvait sur son premier album, Control, sorti en 2016. Après trois ans d’attente, la britannique revient avec un nouveau long format, YU, un 13 titres qui mêle nappes synthétiques, voix hypnotique au grain singulier reconnaissable entre mille et ambiances variant du tout au tout d’un titre à l’autre. Un nouveau chef d’oeuvre qu’on écoute en boucle sans aucun scrupule.

Notre voyage commence sur les douces nappes électroniques de Lifeline, rapidement rejointes par des notes synthétiques et la voix si particulière de Rosie Lowe. Tantôt dopée à l’auto tune tantôt perdue dans des traitements électroniques, elle a de multiples facettes. Et cet album nous donne l’occasion d’en découvrir plus d’une seule, car c’est dès le titre suivant que l’on en appréhende une autre. Intitulé The Way et en featuring avec Jay Electronica, ce titre est une ballade électronique aux accents lounge terriblement relaxante, dans laquelle la voix de Rosie Lowe se voit démultipliée, superposée ; un agencement surréaliste.

Ensuite, après les envolées lyriques de Birdsong – titre qui a annoncé la sortie de l’album, c’est sur des riffs de guitare et un beat faussement entraînant que Rosie Lowe nous emmène sur un autre territoire. Pharoah, titre aux influences étrangement soul, diffère complètement de ce à quoi la chanteuse nous a habitués jusqu’ici. Et une fois que nous avons passé la phase Mango (qui n’est pas sans rappeler les travaux conjoints de Connan Mockasin et LA Priest sur leur projet Soft Hair), c’est sur le titre Royalty qu’on s’attarde. Plus sombre, les instruments s’entremêlent en arrangements complexes, se superposant les uns les autres ; un ballet sonore diablement bien orchestré, qui se renouvelle sans cesse jusqu’au dernier titre de l’album.

Et parce que la voix de Rosie Lowe est si particulière, il est judicieux de s’attarder sur toute version édulcorée de ses chansons. La dernière en date ? Birdsong, chantée en live pour la fameuse chaîne Youtube COLORS. On vous laisse choisir laquelle des deux versions, studio ou live, vous préférez !

Rosie Lowe est une artiste britannique, originaire de Leeds, aux multiples facettes. À la fois auteure-compositrice, multi-instrumentiste, productrice et DJ, l’artiste ne cesse de nous surprendre depuis la sortie de son premier single, le remarquable Right Thing, en 2013. Si ses premiers morceaux parlaient essentiellement d’elle et de la femme sous plusieurs angles, cette fois-ci elle change de sujet pour parler de l’autre, sans perdre sa patte ni sa couleur musicale.

Retrouvez Rosie Lowe sur les internets :
Site
Facebook
Twitter
Instagram

Tendrement,
Cloé Gruhier
Le Beau Bug.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × deux =