PSCHENT – PSCHENT Decade

Scratch Massive, Tristesse Contemporaine, Clozee, Plaisir de France… ces noms aujourd’hui familiers de nombreux auditeurs de la scène pop électronique se retrouvent tous sur le label PSCHENT. Fêtant cette année une nouvelle décennie de développement d’artistes, le label a réunit les titres les plus forts et les plus marquants de la carrière de ceux qu’il a accueillis sur une compilation, intitulée PSCHENT Decade, mais aussi quelques mots de leur part, quelques impressions sur le titre sélectionné. Retour donc sur certains d’entre eux, et sur l’impact qu’ils ont eu sur les artistes en question.

Douze titres, douze succès, mais aussi douze moments de vie majeurs pour la vie de leurs compositeurs. Qu’ils aient pu donner un tournant à leur carrière ou préciser leur direction artistique, chacun de ces morceaux à son importance. Si le ton global de la compilation se veut électronique, résolument dansant et tubesque, on y retrouve quelques variations, quelques aspérités, et ce sont celles-ci qui font tout le charme de cette compilation.

PSCHENT Decade s’ouvre sur Changed de Yan Wagner, remixé par Jupiter. Fort de ses sonorités syncopées, Changed est un titre dansant, aux notes synthétiques qui lui donnent un aspect coloré, vintage, et terriblement adapté pour les heures ensoleillées de cet été. Et pour ceux qui ne connaissent pas ce titre, sachez que sa version originale a déjà 10 ans; elle n’a pourtant jamais pris une ride.

Cela [fait] bientôt 10 ans que je tourne, et cette chanson fait toujours partie de ma setlist. Sa simplicité lui donne une grande élasticité ce qui m’a permis d’en faire pas mal de versions différentes sans jamais vraiment m’en lasser.”
– Yan Wagner

On poursuit l’écoute de cette compilation en s’attardant sur le titre Waiting for a Sign de l’iconique duo Scratch Massive. Connus autant pour leurs succès que leurs carrières personnelles, Waiting for a Sign est le titre qui leur a permis d’ouvrir de nouvelles portes, de faire écouter différemment leur musique. Ce titre hypnotique au tempo dangereusement lent ouvre immédiatement l’oeil de l’auditeur sur un monde annexe, dystopique, aux couleurs de terre et d’acier. Rien de surprenant donc lorsqu’on apprend qu’il a été choisi pour illustrer le jeu culte Watch Dogs, ou qu’il leur a permis de les rapprocher du monde audiovisuel, cinématographique.

On reste proche de la techno mid-tempo de Scratch Massive en poursuivant sur le titre Spiral de Clozee, elle aussi fervente défendante d’une électronique sombre, dansante, et résolument visuelle. Si c’est essentiellement un rythme sombre et percutant qui fait entrer l’auditeur dans l’univers dansant de Clozee, Spiral, lui, n’a pas été construit autour de ces éléments dansants. Au contraire.

À la base, Spiral est était un morceau complètement sans beat, juste cinématique que je jouais en introduction de mes sets pour mon live. Lorsque j’étais en période de création de mon album Evasion j’ai décidé de le reprendre et d’en faire un track plus dance floor.”
– Clozee

Enfin, nous nous arrêterons sur un dernier titre, celui de Plaisir de France, figure majeure et pourtant discrète de la scène électronique française. Si on les identifie aussi bien pour leurs remixes que leurs compositions originales, Herbes Mauves a le mérite de dépayser légèrement l’auditeur, offrant à ce dernier une histoire mi parlée mi chantée par Barbara Carlotti, toujours soutenue ceci dit par une basse très présente et un rythme qui ferait tenir n’importe quel danseur sur le dancefloor le reste de la nuit.

Et si vous souhaitez en savoir plus sur la compilation, l’histoire du label ainsi que ses liens avec quelques uns de ses partenaires, nous vous laissons écouter le podcast qui suit. Olivier Rigout, le directeur artistique de PSCHENT, revient notamment sur ces points-là.

PSCHENT est une entité plurielle. Exerçant à la fois des activités de label, publishing et distribution digitale, elle offre à ses artistes un service complet leur permettant de se déployer artistiquement et professionnellement. Actifs depuis donc une dizaine d’années, il est responsable aujourd’hui du développement des projets de Clozee, Tristesse Contemporaine, Nasser ou encore ONELIGHT.

Retrouvez le label PSCHENT sur les internets :
Facebook
Twitter

Instagram
Youtube
Soundcloud

Tendrement,
Cloé Gruhier,
Le Beau Bug.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × un =