POMME – LES FAILLES

Crédits Photo : Emma Cortijo

D’une sincérité folle et d’une émotion à fleur de peau, Pomme touche du doigt nos émotions les plus intimes et caresse délicatement la plèvre. De sa voix solennelle et aérienne, Claire Pommet, de son vrai nom, émonde les corps de tous ses artifices et laisse entrouvrir les failles. Avec l’espièglerie de Barbara et des résonances folk, ce dernier album promet de soigner les cœurs, sinon de les apaiser.

Sorti en novembre dernier, ce disque trace le chemin d’une jeune femme d’aujourd’hui qui cesse de se définir comme telle. Parfois inquiète, rendue confuse par son corps et angoissée par la mort autant que par la vie, Pomme est bel et bien décidée à devenir celle qu’elle est.

« Apprivoiser le silence, les faiblesses de ma voix »

Dévoilée en 2017 avec l’album À peu près, elle avoue qu’il lui correspond moins aujourd’hui, tant dans le style que dans les paroles. Les failles, elle l’affirme, lui appartient indiscutablement : “Enfin un truc qui me ressemble, dicté par personne d’autre, que j’ai fait de A à Z“, dit-elle pour France Info culture.

Pomme aborde les points de fêlures avec une drôlerie pointue et délicate et les rassemble en 11 titres, tous plus justes les uns que les autres. Dépourvue de toutes frontières dans les paroles, elle extrait la « substantifique moelle » de ses blessures, ne partageant que le nécessaire : trop pour que l’on passe à côté et pas assez pour que l’on s’en suffise. Autrement dit, on risque de la suivre un bon moment.

« Je n’veux pas sortir, je n’veux pas me découvrir des failles »

Enroulant ses bras presque fluets autour de son autoharpe, un instrument aussi rare que celle qui en joue, Pomme installe son rythme et tout le monde la suit. Tantôt sombre avec une minute ou pourquoi la mort te fait peur et tantôt lumineuse et astrale avec soleil soleil et les séquoias.

Anxiété, qui engage l’album, dessine ce dont on ne parle pas, puis le clip l’illustre, et ça fait un bien fou. Que l’on souffre d’angoisse chronique ou qu’on la subisse de loin, l’anxiété fait mal et Pomme la rend plus supportable.

Avec une clôture absurde et sans précédent, Pomme élève son dernier titre chapelle au rang de mélodie singulière et qui ne pourra jamais plus être reproduite. Ce dernier morceau rend sa valeur à tout l’album et chaque chanson impose sa troublante fantaisie.

« Bats-toi, t’auras une vie grandiose »

Pomme répond à ses désirs et se défait de ceux qu’on lui imposerait. Elle se défend et bataille avec ses faiblesses, qu’elle assume autant que ses forces. Quoi qu’il en soit, elle semble s’appartenir plus que jamais.

Décidément, les jeunes femmes et hommes en quête de leurs pouvoirs peuvent s’appuyer sur un modèle franc et indiscutable.

« À l’ombre d’un rien elle n’existe pas très bien »

Et comme si elle avait senti que nous en voulions encore, quelques mois après les failles, Pomme nous promet un supplément fruité et nébuleux, les failles cachées, dont on devine le ton avec le titre vide. Peut-être ne connaissons-nous encore rien ?

Claire Pommet, aka Pomme, née le 2 août 1996 à Lyon, grandit dans une commune de la métropole. Très vite, elle monte à Paris puis décide de s’y installer pour faire vivre ses textes et devenir, inconsciemment, le parangon qu’elle a cherché toute son enfance.

Retrouvez Pomme sur les internets :
Website
Youtube
Instagram
Facebook
Twitter

Tendrement,
Louise Lecluse
Le Beau Bug

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    19 − 13 =