Plaire, aimer et courir vite de Christophe Honoré

Sorti le 10 mai 2018, Plaire, aimer et courir vite est une comédie dramatique écrite et réalisée par Christophe Honoré. Un film de 2h12 mettant en scène Vincent Lacoste, Pierre Deladonchamps, et Denis Podalydès. Projeté au Festival de Cannes en mai 2018, il a également été sélectionné en compétition officielle. Les critiques adorent, et nous, on a été touché. Nous avons donc décidé de vous présenter plus en détail cette petite pépite.

L’histoire se déroule dans les années 1990. Arthur, 20 ans, étudiant rennais, rencontre Jacques, écrivain parisien. Durant l’été, ils vont se découvrir, se plaire, puis s’aimer. Mais Jacques, père d’un petit garçon, est atteint du sida. Entre un premier amour et un dernier, leur histoire devra se vivre vite.

Christophe Honoré n’est pas nouveau dans le genre. Dans les années 1990, il commence à écrire des livres pour enfants dans lesquels il aborde les sujets du sida, du suicide, de l’homoparentalité ; des sujets jusqu’alors tabous. Il écrit également des romans, devient chroniqueur, et réalise son premier long métrage en 2000. Dans ses créations, Christophe Honoré nous parle de deuil, de relations fraternelles, parfois de musique, mais toujours d’amour. Attaché à sa Bretagne natale, il y a également tourné Non ma fille, tu n’iras pas danser, avec Chiara Mastroianni. Déjà présent pour la clôture du Festival de Cannes 2011, avec Les Bien-Aimés, Christophe Honoré est également l’auteur de Les Chansons d’amour, 17 fois Cécile Cassard, ou encore Dans Paris.

La majorité du film a été tournée en Bretagne, dont 20 jours en plein centre-ville de Rennes. La rue de Saint Malo fut exceptionnellement fermée. Il était question de recréer le temps des années 1990, mais sans forcément le reconstituer. De nombreuses références culturelles ont donc été intégrées : les piles de livres, les repères cinématographiques, ainsi que des éléments directement puisés dans la jeunesse de Christophe Honoré. La musique non plus n’a pas fait exception. On y retrouve un rock britannique des années 1990, Massive Attack, The Sundays, Siglo XX. Et on vous laisse découvrir la suite.

Plaire, aimer et courir vite est une réussite, un bond en arrière plein de fraicheur qui nous rappelle, pour certains, notre jeunesse. Le sujet aborde une radicalité réjouissante ; c’est un film touchant et intense.

Fiche Technique :
Sortie :
10 mai 2018
Durée : 02h12
Pays : France
Réalisation : Christophe Honoré
Interprétation : Vincent Lacoste, Pierre Deladonchamps
Production : Les Films Pelléas
Bande Annonce :

Tendrement,
Jeanne Bailly
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre − trois =