Picasso et les maitres espagnols, Carrières de Lumières

© Culturespaces / E. Spiller

Souvent, l’art et la nature, ça fait bon ménage. L’exposition Picasso et les maitres espagnols, aux Carrière de Lumières aux Baux de Provence, Bouches-du-Rhône, c’est l’occasion de découvrir cette union. Depuis le 2 mars, les Carrières de Lumières mettent sous les projecteurs les peintres espagnols, Goya, Sorolla, et bien évidemment le grand Picasso. Vous avez jusqu’au 6 janvier 2019 pour en profiter.

© Culturespaces / E. Spiller

Petite parenthèse historique pour briller en société : tout commence il y a 20 millions d’années, lorsque la pierre des Baux se forment, une roche calcaire, légèrement coquillée. Au XIXème siècle, la carrière est ouverte, et la pierre est extraite ; permettant le développement industriel. En 1935, la Première Guerre Mondiale est terminée, et de nouveaux matériaux font leur apparition : acier, béton, … Des matériaux qui concurrencent la pierre des carrières, qui finissent par fermer.

© Culturespaces / E. Spiller

Dans les années 60, Jean Cocteau décide d’utiliser les lieux pour tourner Le Testament d’Orphée. Les carrières sont, par la suite, réhabilitées. Et aujourd’hui, ce sont les œuvres des grands maitres méditerranéens qui sont projetées sur les parois. De quoi pleinement nous satisfaire.

© Culturespaces / E. Spiller

Dans les carrières des Baux de Provence, tous nos sens sont en éveil. L’expérience immersive projette des tableaux numérisés d’une grandeur époustouflante sur les immenses surfaces calcaires. En musique, nous déambulons librement à la découverte de l’union entre les roches et le multimédia. Les œuvres sont en mouvement et s’animent grâce à des moyens techniques de pointe, réunissant une centaine de projecteurs.

© Culturespaces / E. Spiller

Des jardins de Rusinol au bord de mer de Sorolla, en passant par la cour royale de Goya, et les portraits de Zuloaga, les Carrières de Lumière retrace un siècle de peinture espagnole. Et sans oublier Picasso ! Cette exposition, c’est l’occasion de plonger au cœur de la puissance de Guernica, de l’intensité des couleurs de La Flûte de Pan, et de l’élégance des Demoiselles D’avignon.

© Culturespaces / E. Spiller

Picasso et les maitres espagnols est une exposition aux émotions monumentales (c’est le cas de le dire). L’angle de visite est unique, et l’expérience de cet art dématérialisé et immersif nous fait voyager. Alors c’est le moment de se mettre à l’heure espagnole.

Plus d’info ici

Tendrement,
Jeanne Bailly
Le Beau Bug

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    2 × quatre =