Miss Sloane de John Madden

Jessica Chastain dans le rôle de Miss Sloane

Madden dépeint avec succès l’impitoyable milieu du lobby au travers d’une Jessica Chastain plus fascinante que jamais.

Elizabeth Sloane est une lobbyiste brillante et sans scrupules qui opère dans les coulisses de Washington. Face au plus grand défi de sa carrière, elle va redoubler de manigances et de manipulations pour atteindre une victoire qui pourrait s’avérer éclatante.

Le thriller franco-américain rassemble Jessica Chastain, Mark Strong, et Sam Waterston au centre de l’affrontement de deux agences de lobbying, où l’argent et la manipulation règnent en maîtres. Madden nous pose la question de savoir jusqu’à quel point le lobby peut il rester moral, et jusqu’où pouvons nous braver les frontières de l’éthique.

Le film s’articule autour des différents rebondissements dans la campagne de lobbying, et du procès de Sloane qui fait usage de scène d’ouverture au film.

Son personnage est en effet très controversé. Elle peut attirer la sympathie et presque l’admiration chez le spectateur de par sa grande intelligence, mais elle représente aussi le côté impitoyable et vicieux qui diabolise sa profession.

Même si le sujet est abordé de manière complexe avec des termes techniques au début du film, on se plonge dedans et on profite de chaque minutes en se laissant porter par le suspense.

Comme précédemment dans L’Affaire Rachel Singer, le réalisateur de Indian palace, Proof, et Killshot choisie la belle rousse pour incarner la complexité du milieu du lobby. Un choix justifié et reconnu comme l’atteste la nomination de l’actrice aux Golden Globes 2017 en tant que meilleure actrice dans un film dramatique.

Un scénario palpitant, une intrigue superbement orchestrée, et un dénouement à couper le souffle.

Durée : 2h12
Date de sortie : 8 Mars 2017
Réalisateur : John Madden
Genre : thriller /drame
Casting : Jessica Chastain, Mark Strong, Sam Waterston, Gugu Mbatha-Raw, John Lithgow
Nationalité : américain / français
Bande-Annonce :

Tendrement,
Charlotte Carenou
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − huit =