Miel de Montagne – Miel de Montagne

© Edouard Sanville / Juliette Abitbol

Le 5 avril dernier est sorti le premier album éponyme du poète moderne Miel de Montagne chez Pain Surprises. L’artiste avait déjà titillé nos oreilles en juin 2018 avec son premier EP, Petit Garçon, témoignant d’une sincère sensibilité face aux petites choses de la vie mais également un espoir certain quant au futur de sa génération.
Miel de Montagne affiche 10 productions mélancoliques et estivales qui nous font visiter le pays des merveilles en cabriolet.

L’opus commence avec Plus Le Même, une ode à l’amour qui nous donne envie de dire je t’aime. La voix de Miel de Montagne nous ramène inévitablement à la douceur de Flavien Berger, voguant dans des nuages de sentiments doux et chaleureux.

Draguer et habiter à la campagne sans permis… Quand Miel de Montagne l’a eu, il nous a bien fait comprendre que sa vie avait changé. Permis B Bébé s’est vu offrir un clip déjanté qui nous fait découvrir un peu plus l’univers du chanteur. Le refrain ne quitte plus nos pensées et nous donne envie de chanter avec fierté.

“L’amour c’est toi en fait,
Et plus tard tu reviendras peut-être”

Vous l’aurez compris, l’artiste au coeur sensible nous parle beaucoup de sentiments dans cet album, et c’est avec L’Amour qu’il nous a fait passer une douce Saint-Valentin 2019. Miel de Montagne ne connait rien à l’amour et il nous fait ressentir cette sensation sur une production futuriste mise en valeur par un synthétiseur juteux aux agrumes protecteurs.

Le septième morceau de ce cadeau musical s’intitule Cette Fille, un morceau qui s’émancipe des autres productions avec des notes de guitare aussi envoûtantes qu’enivrantes. Miel de Montagne chante un poème d’amour rêvé avec une inconnue, une voix rappelant la jeunesse de Laurent Voulzy dans ses débuts. Laissez-vous porter au bout de ces 2 minutes, le voyage musical en vaut la peine.

Pourquoi Pas apparait comme le morceau le plus contemporain de cet album. Des paroles simples et étranges caressent délicatement une production spatiale précise rappelant le sublime Si l’on ride de Muddy Monk.

“Je ne sais pas si je suis là
Et pourtant je vous entends
Et je ne sais pas si les gens me voient
Quand je suis dans les nuages”

Ce bonbon de tendresse de termine avec Le Soleil Danse, une berceuse qui ne pouvait pas mieux clôturer un tel album. Nous découvrons un nouveau timbre de voix de Miel de Montagne en début de chanson, qui finit par nous faire décoller pour atteindre les nuages avec lui, sa mélancolie et sa tranquillité. Bienvenue au paradis.

Chanceux seront celles et ceux qui pourront voir son concert à La Maroquinerie le 10 avril prochain !

Retrouvez Miel de Montagne sur les internets:
Facebook
Instagram

Tendrement,
Louise Dornier
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − treize =