Love and Others Disorders : l’amour vu par ODGE

Crédits photo : Tina Rozen

Éléonore Du Bois, aka ODGE sort son premier EP : Love and Others Disorders. Après avoir fait partie de plusieurs groupes en tant qu’autrice et compositrice sous d’autres noms, ODGE voit finalement le jour en 2020.

Également disponible sur Deezer.

L’EP début avec Sad Love Song, le récit d’une histoire d’amour, où plutôt de sa fin. ODGE nous balade à travers tous les sentiments qu’une rupture amoureuse engendre. Au-delà de la tristesse que nous fait ressentir ce titre, l’artiste nous parle aussi de renouveau. Se relever, s’en remettre, et tout recommencer. Mettre de côté les sentiments malheureux au profit du rire et de la danse, c’est ce que nous conte ce premier titre. Les propos de l’artiste sont illustrés par son clip, qui nous fait traverser cette tornade d’émotions, dans une ambiance vintage.

 “She loved you to the core”

Sans grande surprise en lisant le nom de l’EP, la thématique principale est l’amour et toute l’agitation qu’il engendre. Champagne, c’est aussi la fin d’une histoire. Une fin violente, qui, racontée sur une instrumentale dansante aux notes électro qui nous envoûte. En jouant sur les contrastes, l’artiste nous communique donc cette envie de vivre qui traverse un coeur meurtri et abîmé. Sur une instrumentale plus rythmée, aux influences presque rock, Dancing in the heat ne nous parle plus de fin mais bien de début. La naissance d’un moment charnel entre deux personnes.

Crédits photo : Tina Rozen

En concluant avec In love, un morceau à l’instrumentale spatiale, ODGE dévoile une voix plus aiguë, jouant avec les tonalités. C’est le titre qui nous fait tomber amoureux de son interprète. Sur des notes cosmiques, on découvre l’agilité de l’artiste.

Love and Others Disorders, c’est donc une déclaration d’amour à la fois à l’amour lui-même, mais aussi à tout ce qui l’entoure. Le positif, le négatif, l’artiste se focalise sur toutes les facettes d’une relation. Sans jamais oublier ce besoin irrésistible de danser et de nous faire danser.

Retrouvez ODGE sur les internets :

Facebook
– Instagram

Tendrement,
Valentine de Cormis,
Le Beau Bug 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    treize − six =