L’Ombre d’Emily de Paul Feig

Adapté du roman Disparue de Darcey Bell, publié en 2017, L’Ombre d’Emily inonde les salles de son ton décalé depuis maintenant quelques jours. Décrit comme un film « noir, tordu, drôle et avec du style » par les critiques, le long-métrage porté par Anna Kendrick et Blake Lively étonne par son genre, à mi-chemin entre le thriller et la comédie.

Synopsis : Stéphanie, une jeune mère modèle, rencontre Emily, son opposé. Alors que la première se dévoue corps et âme à son fils, la seconde préfère vivre sa vie de working-girl dans une maison de mode et boire des martinis en plein après-midi que de s’occuper de son fils. Malgré leurs différences, elles deviennent toutefois très proches. Mais voilà qu’Emily disparait. Stéphanie va tout faire pour la retrouver, et découvrir ses quelques secrets en chemin…

Anna Kendrick et Blake Lively sont parfaites dans leurs rôles respectifs. Tandis que Kendrick réussit avec brio à montrer l’évolution de son personnage, d’abord jeune veuve hésitante puis, à mesure que le film avance, de plus en plus sûre d’elle, Lively s’illustre dans le rôle d’Emily, charismatique et manipulatrice. Le duo époustoufle par la symbiose qu’il forme mais, surtout, permet au film d’adopter ce ton si particulier et de nous garder en haleine de la première minute jusqu’à la dernière.

Bien qu’il s’agisse d’une production américaine, le réalisateur Paul Feig a choisi une bande originale principalement française. Durant les presque 2 heures que dure le film, Françoise Hardy, France Gall, Jacques Dutronc ou encore Brigitte Bardot et Serge Gainsbourg se relaient pour donner au long-métrage une dimension supplémentaire, loin du thriller classique. Malgré la production résolument moderne, il en ressort un côté « film à l’ancienne », tels les anciens thrillers des années 50.

Pourtant abonné aux comédies hollywoodiennes, Paul Feig, le réalisateur, nous propose ici un film qui nous rappelle l’âge d’or des thrillers avec une réalisation pleine de surprises : les rebondissements se succèdent les uns aux autres pour nous maintenir captivés pendant près de 2 heures. Aucune chance de deviner la fin avant d’y être !

Mais le film doit aussi à l’interprétation remarquable des actrices principales : Blake Lively fascine autant que Anna Kendrick surprend. Toutes les deux semblent avoir enfin trouvé un film où laisser s’exprimer leur talent ! Car L’Ombre d’Emily, c’est aussi cela : le portrait de deux femmes ambigües, bien différentes de l’image à laquelle Hollywood nous a habitués.

Fiche Technique

Titre original : A Simple Favor
Sortie :
26 septembre 2018
Durée : 01h57
Format : Couleur – Scope 2:00.1
Pays : États-Unis
Réalisation : Paul Feig
Interprétation : Anna Kendrick, Blake Lively, Henry Golding
Production : Lionsgate, Feigco Entertainment
Bande Annonce :

Tendrement,
Audrey,
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + un =