L’invincible espoir de Victor Solf : Still. There’s hope

Crédits photo : Alice Morchedzadeh

Victor Solf, ancien membre du groupe Her, nous dévoilait ce vendredi 30 avril, son premier album en solo. Still. There’s hope est un message d’espoir, comme son nom l’indique. Il abrite les réflexions de l’artistes, sur la solitude et les émotions complexes qui le travaillent.

Également disponible sur Deezer.

C’est avec la volonté d’apporter une bonne dose d’optimisme à son public que Victor compose cet album. Malgré l’ambiance mélancolique qui caractérise sa musique, l’artiste arrive à nous communiquer ce message d’espoir et de sentiments heureux. L’album s’ouvre avec I Don’t Fit, le premier single précédant le projet. Le morceau démarre dans une atmosphère spatiale, presque oppressante, pour enfin laisser place à une mélodie rythmée par un piano et une batterie. Le clip du titre mets en scène l’artiste, dans un accident de voiture. Ce dernier voulant montrer que l’on se relève de tout, il utilise l’accident comme métaphore. C’est donc un message de persévérance et de courage qu’il délivre ici.

“It doesn’t end like this”

Dans le deuxième titre How Did We, Victor arbore une voix beaucoup plus aigüe. C’est sur un refrain plus dynamique et solaire que l’artiste se demande : “comment on en est arrivé là?”. Pur produit du confinement, ce morceau parle d’individualisme et des sensations d’échecs que l’on peut connaître lors de périodes d’isolement. À la suite, on découvre Fight For Love, un titre qui mélange mélancolie dans ses couplets et vraie sensation de liberté dans son refrain. On y retrouve tout à fait la pensée optimiste de l’artiste.

Le titre Comet nous plonge dans un océan de bien-être. C’est sur une instrumentale légère, portée par un piano mélancolique et délicat que la douce voix du chanteur nous emporte. Traffic Light prend la suite et s’inscrit également dans cette atmosphère heureuse, avec des sonorités presque façon gospel sur la fin. C’est finalement avec Trouble Behind que l’album s’achève. Un titre entraînant, qui appelle à se laisser aller et à se détendre. On laisse les problèmes de côté, et on kiffe !

Crédits photo : Alice Morchedzadeh

Still. There’s Hope  est un premier album prometteur, qui confirme évidemment le talent de Victor Solf. Mélancolie, tristesse, joie et bonheur, l’artiste arrive à communiquer toutes ces émotions avec justesse. Si en ces temps compliqués, vous avez besoin d’un petit remontant, vous l’avez trouvé !

Retrouvez Victor Solf sur les internets :

Facebook
Instagram

Tendrement,
Valentine de Cormis 
Le Beau Bug 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    dix-sept − treize =