L’Interview de l’humoriste Guillaume Veljko

Le Coup de Presse vous présente aujourd’hui Guillaume Veljko un jeune humoriste toulousain qui a eu la chance de monter sur scène pour le Jamel Comedy Club ou encore l’émission On ne Demande qu’a en Rire. Plein de talent il nous dévoile un humour plein de chaleur comme on l’aime dans le Sud. On ne doute pas de son ascencion imminente vers encore plus de scènes et pourquoi pas bientôt le retrouver derrière nos écrans.
Salut Guillaume, peux-tu te présenter en quelques mots ? 
Je suis G j’ai 23 ans et je viens tout juste de finir mes études de commerces. Et j’ai commencé la comédie il y a  tout juste 6 Mois.
Ta carrière dans l’humour commence un peu par hasard, peux-tu nous parler de tes premiers pas sur scène ? 
Un début vraiment due au hasard. J’ai commencé la scène à cause d’un petit casting d’humoriste dans mon école de commerce en 2012.
Un passage devant 400 personnes, des rires, des applaudissements, des échanges avec le public puis voilà. Plus rien pendant de nombreux mois. ONDAR (On ne demande qu’à en rire) me contact en 2013, je n’y vais pas. Je le regrette énormément. Puis coup de chance ils me re contactent en 2014. Là je saisie ma chance.

Dans tes sketch mêles-tu rire et réalité ? 
Oui je m’inspire énormément de la vie réelle. je m’adapte à ce qu’il se passe autour de moi. Je caricature. et j’en fais des histoires.
 
Quels sont les sujets qui t’inspirent le plus ? 
Je dirais ma vie. La vie d’un jeune. La vie de chacun de ma génération.Mais aussi et surtout l’actualité.
Elle est parfois drôle elle même.
 
Si tu devais faire un duo avec un poète qui choisirais-tu ? 
Paul Eluard.
 J’ai eu 11 au bac de français grâce à lui. je le remercierais comme ça (rire)
 
Quel personnage décédé aimerais-tu faire revivre  ? Pourquoi ?
Serge Gainsbourg. Sans équivoque.
Le personnage le plus torturé de son époque. Une enfance horrible, un personnage à double facette. Je loue une grande admiration pour lui.
 
Si tu devais faire un dîner de cons qui inviterais-tu ? 
Je n’arriverais pas à inviter quelqu’un. Je chambre beaucoup mais je ne suis pas méchant.
 
Que donnerais un sketch en étant bourré ? 
ahhhhh bonne question. Des grandes envolés lyrique sans queue ni tête. Avec des ponctuations bien d’ici telles que que « con » ou  « a m’en donné ».
 
Quelle est pour toi la définition du mot « humour » ? 
Ma réponse est très scientifique. Selon moi, on peut faire passer tous les messages par l’humour. De la plus triste à la plus grave en passant par la plus belle. L’humour c’est l’art de jouer avec les mots. Sans jamais blesser mais toujours avec beaucoup de bonne humeur.
 
Quels sont tes projets, envies ?
Mes projets sont de continuer à jouer. Voir où cela me mène sans prise de tête. Par contre maintenant (comparé à avant) je travaille ma mise en scène et mes textes. Je prends la chose plus au sérieux.
 
Qu’est ce qu’est un Beau Bug pour toi ? 
Un presque oximor. Le bug fait peur mais bon puisqu’il est beau. On dira rien 🙂
 
Tendrement,
Alix Darasse,
Le Beau Bug