L’interview de Supernaive

Le 16 juin dernier est sorti Dazed & Confused le nouvel EP des deux frères du groupe Supernaive, de quoi faire un beau voyage électronique au Japon, entre rêves et réalité. Nous avons eu l’occasion d’échanger quelques mots avec eux et de nous rapprocher un peu plus de leur microcosme. 

1. Pouvez-vous vous décrire en quelques mots ?
Nous sommes deux frères et nous composons de la musique sous le nom de Supernaive

2. Pourquoi Supernaive ?
Dans Supernaive il y a d’abord le mot « super », qui est puissant, anguleux, dur, puis il y a le mot « naive » qui est plus rond et doux. Le contraste entre ces deux termes représente bien notre musique.

Le 16 juin dernier vous sortiez Dazed & Confused, votre nouvel EP chez SHLO Music.
3. Pouvez-vous nous en dire plus sur cet EP ?
L’idée de cet EP a germée il y a à peu près un an et demi. Nous sommes tombés sur une illustration de Katsuhiro Otomo (https://tinyurl.com/ybpkpn3k) qui nous a beaucoup inspiré par la simplicité et l’intensité de son message, que nous avons développé à travers Dazed & Confused. Nous voulions aussi travailler sur un projet plus pop que nos productions de l’époque, c’est de là qu’est né Supernaive. Sur ce disque nous avons collaboré avec beaucoup de nos copains photographe, créateurs de mode, réalisateurs, graphistes. En quelque sorte c’est un EP « famille ».
SHLO Music a été de très bon conseil tout en nous laissant une liberté artistique totale. C’est un label tout jeune et dynamique, on s’y sent super bien.

Vous commencez très fort avec Monsters In My Bed où la voix sublime de NAL nous ensorcèle.
4. Pouvez-vous nous donner plus de détails sur cette production ?
Nous avions déjà exploré l’idée derrière Monsters In My Bed dans une de nos anciennes compos produite sous le nom de Joy! (un enfant caché sous sa couette imagine des monstres dans sa chambre). C’est un thème qui nous inspire et nous sommes revenu dessus plusieurs années après, en écrivant les paroles du morceau. Nous avons travaillé sur le chant plusieurs mois avec NAL, ça a été une vraie collaboration.

L’EP s’enchaine avec Naïve qui nous a fait penser à la patte de Fatima Yamaha.
5. Cette comparaison vous semble-t-elle cohérente ?
En y repensant, pendant la composition de Naïve, nous écoutions beaucoup de Fatima Yamaha ! Les sons de synthés qui s’envolent, le côté un peu lancinant et dansant que l’on retrouve sur notre morceau peuvent venir de là.

Tout comme Naïve, Opal Waltz est concentré sur les machines, l’ambiance est très aquatique, aussi légère qu’une goutte d’eau. On imagine un décor très minimaliste, une nature omniprésente mais beaucoup de questions existentielles qui nous tourmentent en tant que jeune adulte.
6. Voyons-nous juste ?
Oui, c’est exactement ça. Opal Waltz représente les angoisses, les joies, et l’énergie associée à l’adolescence. Comme les reflets de l’opale qui dansent dans la lumière, on se laisse mener par les évènements et les émotions durant cette période. Pour le clip nous avons décidé avec notre ami Vincent Tsui (http://www.vincent-tsui.com/), de développer une esthétique très minimaliste pour donner d’autant plus d’intensité au propos.

Vous finissez ce premier opus avec une deuxième collaboration. Sacrifice avec le chanteur Power Malu. Ce morceau nous fait inévitablement penser aux productions japonaises, particulièrement grâce à la voix.
7. Comment ce morceau est-il né ? Quel message avez-vous voulu faire passer ?
Dazed & Confused suit une certaine chronologie. Le premier morceau Monsters In My Bed parle de l’enfance, et Sacrifice de l’abandon de cette naïveté lors du passage à l’âge adulte.

Vous avez choisi de collaborer avec NAL et Power Malu.
8. Pourquoi ces choix ? Auriez-vous quelques noms d’artistes avec qui vous aimeriez collaborer ? Est-ce qu’un jour on entendra vos voix ?
Nous avions composé l’instru de Sacrifice dans l’idée de collaborer avec un rappeur. C’est notre copain Jacques, lors d’un séjour à New York, qui a rencontré Power Malu. Il lui a fait écouter notre track qui lui a plu, et il a posé dessus sur place. Pour l’anecdote, il s’entrainait dans le club de boxe situé au dessus du studio de Jacques, c’est comme ça qu’ils se sont rencontré.
Pour Monsters In My Bed, nous avions besoin d’une voix qui puisse exprimer ces images reliées à l’enfance. Les copains de chez Pain Suprises nous ont mis en relation avec NAL qui avait déjà chanté pour eux sur un titre de Jabberwocky.
On utilisera peut-être nos propres voix bientôt !

9. Comment décririez-vous votre musique ? Votre style ? Vos inspirations ?
Notre musique est pop, imagée, organique et analogique. Avec Supernaive nous essayons de développer une esthétique à la croisée de la mode, du cinéma, de la photo, en collaborant avec des artistes que l’on aime.

10. Maintenant que votre premier EP est sorti, quels sont vos projets ? Un album ? Une tournée ?
Nous travaillons sur un live pour Octobre prochain, et nous sommes en train de concocter un single qui sortira aussi aux alentours de cette période.

11. Plutôt :
France ou Japon ?
Japance

Adolescence ou âge adulte ?
Adolescence

Sexe ou drogues ?
Sexe

Ibrahim Maalouf ou Ryuichi Sakamoto ?
Ryuichi Sakamoto

12. Une petite anecdote marrante du groupe pour le Claque Son ?
Il y a 2 ans nous étions parti jouer à Hong Kong, au Social Room. Lors du repérage des lieux la veille, l’un de nous deux a du s’absenter pour se faire une piqûre dans les toilettes suite à une opération médicale imprévue quelques jours avant. Alors qu’il attendait naïvement devant les toilettes à l’extérieur du club, seringue à la main, une quinzaine de policiers ont fait irruption. Il s’empresse de la cacher dans sa poche arrière et se précipite dans les WC. Après avoir procédé à l’injection la main tremblante et pris soin de cacher l’aiguille sous quelques feuilles de papier, il se rend compte que la police avait quadrillé le lieu et qu’il n’était désormais impossible ni d’y rentrer, ni d’en sortir. Ne pouvant pas communiquer avec le deuxième resté dans le club, il se résigne à potentiellement passer (au moins) la nuit en garde à vue. Après quelques minutes qui lui parurent des heures, il s’est avéré que les policiers ne procédaient qu’à un contrôle de la licence d’alcool du bar et il a pu regagner l’intérieur.

13. Notre magazine s’intitule, Le Beau Bug, qu’est-ce qu’un « beau bug » pour vous ?
Pour nous un beau bug c’est l’erreur qui va venir sublimer l’œuvre artistique. Nous avons d’ailleurs exploré cette idée dans notre morceau Incredible Virtual Crash.

14. Quels sont les indispensables à toujours avoir dans son iPod ?
Squarepusher
Do you know Squarepusher
Chick Corea & Gary BurtonDuet
Gabriel FauréRequiem
EminemThe Marshall Mathers LP
Boards of CanadaThe Campfire Headphase
Jon HopkinsImmunity
Dr. Dre2001
Wu-Tang ClanEnter the Wu-Tang
Michael BrekerDon’t Try This at Home
Aphex Twin – Selected Ambient Works 85-92
ShigetoNo Better Time Than Now
TychoPast Is Prologue
LusineA Certain Distance
Susumu HirasawaPaprika Original Soundtrack
Kenji KawaiGhost in the Shell Original Soundtrack

Retrouvez Supernaive sur les internets :
Website
Facebook
Youtube
Soundcloud
Instagram

Tendrement,
Louise Dornier
Le Beau Bug

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × quatre =