L’Interview de Stargaser

Stargaser, ce nom vous dit quelque chose ? C’est normal c’est un de nos chers et tendres éditeurs du Beau Bug. Vous ne le connaissiez pas encore sous sa facette de musicien, producteur de musique électronique et pourtant qu’est ce qu’il est bon !

Il y a quelques jours son Ep “It’s My Mind” est sorti sur les plateformes d’écoute et ça vaut le détour. Nous avons donc décidé aujourd’hui de mettre en avant son travail qu’on affectionne tout particulièrement !

Laissez-vous emporter par cet Ep léger et plein d’envolées.

Salut Mathieu, peux-tu te présenter en quelques mots ?
J’ai 32 ans, Habites Toulouse.
Je pratique la musique depuis une quinzaine d’années. J’ai commencé mon expérience musicale en étant guitariste d’un groupe de punk hardcore durant 6 ans. Puis le groupe à sliptter et c’est à ce moment la que je me suis lancé dans la production de musique électronique.

Pourquoi « STARGASER » ?
C’est tout simplement le nom d’un modèle de guitare.

Tu passes du punk hardcore à la musique électronique, du groupe à la carrière solo. Comment tu expliques tous ces changements ?
L’expérience d’un groupe m’a beaucoup apporté musicalement. Mais comme toute chose, on évolue… Par souci de création, de production, par envie de continuer à composer de la musique je me suis dirigé vers la voie de l’electronic music. Afin d’approfondir mes connaissances et mes attitudes musicales.

Lors de notre rencontre j’ai sentie que la musique pour toi c’était avant tout de la création…
Il n’y pas un jour où je ne joue pas de la guitare ou du piano. La musique est essentiel pour mon équilibre je pense ahahahah … La création est quelque de chose de super enrichissant. Elle nous permet de nous dépasser, sans aucunes mesures, sans aucunes règles si ce n’est celles imposées par la musique.
En ce qui me concerne, le fait de maîtriser un instrument quel qu’il soit, et un avantage incontestable pour la création.

Lors de notre rencontre tu m’as dit que lors de tes sets tu «  nous racontais une histoire » peux-tu nous en dire plus ?
A mon sens la musique est un art qui doit nous permettre de voyager d’univers en univers. Durant mes prestations j’essaye de faire en sorte de créer des ambiances, comme si on lisait un livre. Musicalement ca passe par un tempo, par des mélodies, par des notes, des harmonies, par du chant, par tout ce qui compose la musique.

Quels sont tes projets , tes envies ?
Le 8 mars j’ai sorti mon premier Ep « It’s my mind » sur le label parisien DGA Fau Records. (Il est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement ).
Durant ce projet , j’ai pu collaborer entre autre avec Vincent Dinis (guitariste du groupe KID WISE ) et la parisienne Clotilde Floret ( chanteuse du groupe WE ARE ENFANT TERRIBLE ).
J’ai deux autres projets en cours , un projet acoustique et un autre projet électronique en collaboration avec un jeune producteur toulousain.
Un clip est en préparation également
Mes envies sont :
– mes prochaines compositions seront faites en collaborant avec un vrai batteur, un vrai bassiste, et chanteur.
– Faire pleins de collab…..

Qu’est-ce qu’un beau bug pour toi ?
L’harmonie.

Quelques indispensables à avoir dans son Ipod :
Chet Faker – Gold
Swell – I’m sorry feat Shiloh
Polock – Bronze
Black Atlass – Blossom
Led Zeppelin – Starway to heaven
Pink Floyd – Shine On You Crazy Diamond

Tendrement,
Alix Darasse,
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 1 =