L’interview de So Lune

Du trip-hop français comme il se fait rare, avec le groupe originaire de notre belle ville de Lille, So Lune. Suite à la sortie de leur premier EP on a voulu en savoir plus sur ce joli duo qui nous a replongé dans un univers à la Cocorosie, tout ce qu’on aime.

1. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Romane :
Nous c’est Joseph (31 ans) et Romane (23 ans), on est frère et sœur. On a grandi à Lille, mais on a un lien particulier avec la Dordogne : notre famille, nos amis… C’est un coin qui nous a toujours attiré. Alors il y a deux ans, Joseph a décidé de venir s’y installer. Très vite, l’idée était de le retrouver là-bas pour travailler sur notre projet : So Lune. On est tous les deux férus de musique. J’ai débarqué là-bas avec mon violoncelle et ma voix. Joseph, lui, est beatmaker autodidacte, sa passion c’est le design sonore.

2. Pourquoi So Lune ?
So lune
c’est un mélange de deux mots : le soleil et la lune. Notre musique, c’est une rencontre entre l’énergie lunaire et l’énergie solaire. Elles sont opposées mais aussi complètement en alchimie. C’est toujours compliqué de mettre des mots sur ce que l’on fait, mais en tout cas c’est comme ça qu’on le ressent. On aime la notion de paradoxe en musique, confronter la musique électronique avec la musique acoustique et classique (le violoncelle et le chant).

De la musique classique au beatmaking, du français à l’anglais, votre premier EP éponyme est sorti en octobre dernier.
3. Pouvez-vous nous en dire plus ?

C’est un CD « homemade », on l’a composé et enregistré dans un studio que Joseph a monté tout seul, à la maison. Cet EP, il est éclectique, on est un jeune groupe et on a parcouru des styles différents, de l’abstract trip hop au hip hop orchestral. Mais on a notre propre univers que l’on retrouve dans chaque chanson.

De la douceur à l’excitation, Let It Go est le morceau qui nous a donné envie de découvrir votre univers qui au passage nous a beaucoup plu.
4. Comment expliqueriez-vous ce morceau ?

Let it go
ça veux dire se laisser aller , lâcher prise. C’est un appel à écouter son corps, il faut « sentir » pour sortir du « penser ». C’est une invitation à faire confiance à la mémoire corporelle et à ses intuitions. C’est une chanson douce et violente à la fois, un mélange de plein d’énergies entre le côté super classique du violoncelle et l’instru hip hop qui envoie grave.

5. À l’écoute de Do Yo Know on a beaucoup pensé à Sylvan Esso, un duo comme vous, ca vous dit quelque chose ? Que pouvez-vous nous dire sur ce morceau ?
Romane :
Oui Sylvan Esso j’ai découvert ce groupe il y a un an et j’ai adoré leur chanson Coffee que j’ai écouté en boucle pendant des jours. D’ailleurs vous m’avez donné envie de tout réécouter !
Joseph : Do you know démarre sur le mode de la comptine pour enfants. Elle se complexifie et se densifie, comme si l’on passait à l’âge adulte, et puis finalement on revient à l’enfance, mais une enfance plus mature.

6. Comment décririez-vous votre musique ? Vos inspirations ?
On fonctionne à l’instinct, dés qu’on tente d’intellectualiser notre travail, ça ne fonctionne plus. On écoute de tout mais ce qui nous attire par dessus tout, c’est le Trip-Hop et le Hip Hop : Massive Attack, Bjork, Air, Lauryn Hill, Bonobo, Portishead, Alif Tree, Hector Zazou, et bien d’autres !

7. Maintenant que votre premier EP est sorti, quels sont vos projets ? Une tournée ? Un second EP, un premier album ?
On essaye de faire le maximum de concerts pour partager notre univers avec le public. On prévoit de sortir un autre EP très bientôt, et on rêve de pouvoir faire un album !

8. Vous n’en êtes qu’à vos débuts et on a hâte d’entendre ce qui suivra. Si vous pouviez collaborer avec 3 personnes, qui seraient-elles ?
Romane : Chanter avec Lauryn Hill, Beth Gibbons de Portishead et Camille… Ce serait un truc de dingue !
Joseph : Collaborer avec Andrew Scheps un des plus grands ingénieurs du son Américain ; composer la musique d’un film de Jim Jarmush, Miazaki ou Coline Serrault ; jouer pour le vernissage de l’expo de Gustave Klimt. Désolé, je déborde… !

9. Plutôt ?
Soleil ou Lune ?
Romane :
Moi je suis plutôt Luneil
Joseph : En ce moment je suis soleil et il y a trois semaines j’étais lune

Rap ou Rock ?
Romane :
Je suis plutôt rap
Joseph : Rap dans l’esthétique mais rock dans l’esprit

Printemps ou Hiver ?
Romane :
Carrément printemps
Joseph : Ça dépend pour quoi faire

Modestie ou Vanité ?
Romane :
plutôt modestie
Joseph : Pareil

10. Une petite anecdote marrante du groupe pour notre catégorie musique, le Claque Son ?
Quand on est à deux à chaque pleine lune, impossible de dormir, on fait du son jusqu’à 8h du mat et on met trois jours à s’en remettre!

11. Notre magazine s’appelle Le Beau Bug, qu’est-ce qu’un « beau bug » pour toi ?
Joseph :
Un heureux hasard, quelque chose de créatif
Romane : Un gros bug d’ordinateur comme avant chacun de nos concerts !!

12. Quels sont les indispensables à toujours avoir dans ton iPod ?
Romane :
L’album French cuisine de Alif tree et Third de Portishead !!
Joseph : The Score des Fuggees, The Miseducation of Lauryn Hill, Un Roi sans carosse d’Oxmo Puccino, L’école du mirco d’argent d’IAM

Retrouvez So Lune sur les internets :
Facebook
Soundcloud

Tendrement,
Le Beau Bug

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    quatre × un =