L’Interview de SHP

On a connu Eloi à l’époque ou il organisait des navettes entre Lille, le Fuse ou encore la Concrete. Depuis il a su se faire une place dans notre belle métropole Lilloise, et ayant beaucoup d’estime pour ses projets, on a voulu en savoir un peu plus sur lui.

Salut Eloi ! Peux-tu te présenter en quelques lignes ?
Salut Edouard, j’ai 22 ans, originaire de la région parisienne je vis sur la métropole lilloise depuis une quinzaine d’années. Étudiant, j’aime avoir de bonnes relations amicales et aussi professionnelles. Pour moi c’est important de savoir être sérieux quand il le faut et de réussir dans le travail/étude. Sinon j’ai un bon réseau de potes (que j’embrasse au passage ;)) avec qui je fais les quatre cents coups, du sport, des bonnes bouffes et la cerise sur le gâteau c’est de voyager quand j’en ai l’occasion (à l’image de cette belle photo sélectionnée pour l’interview sur l’Alexanderplatz lors d’un city trip l’an dernier à Berlin). Ma passion c’est les échanges avec autrui, partager des émotions positives, rigoler et … organiser des événements, j’aime apporter du plaisir aux autres.

D’où vous viens l’idée de « SHP » ?

Une bonne team de fêtards qui voulait se rendre hors de la région pour faire la fête. J’ai pris les devants en contactant des boîtes comme le Fuse ou Concrete pour créer un partenariat sur certaines soirées dans le but de proposer un pack transport + entrée. S’en suit de la communication sur les réseaux sociaux puis nous voilà partis vers ces gros clubs européens il y a maintenant deux ans, le temps passe vite !!

Maintenant on organise à domicile, question de proximité.

Le 20 janvier dernier vous avez organisé l’House & Underground 7 au magazine club.
La prochaine n’étant pas encore annoncé, pourrais-tu nous dévoiler la date en exclusivité ? Plus vos événements avancent plus la famille s’agrandit, des nouveaux coups de cœurs à promouvoir?
Yes avec plaisir ce sera le 17 mars !! Concernant le line up je peux vous dire que le closing sera géré de mains de maîtres par le b2b des potes Meki & Kolen. Le reste de la programmation n’est pas encore défini …

C’est un réel plaisir de rassembler autant de gens autour d’artistes locaux depuis la première édition de ce concept qui a eu lieu le 13 novembre 2015 (qui est d’ailleurs le jour de mon birthday). Les 3 premières « salle Henninot » à Vauban, à chaque fois c’était full, le lieu est vraiment sympa, bonne ambiance, on faisait nos premiers pas dans la région à ce moment.

5 mai 2016 la House & Underground 4 au stéréo, alors celle-ci on s’en souviendra : plus de 1100 personnes dans le club avant 2 heures. Cette fois aussi on a dû refuser du monde à l’entrée, et pour cause, les meilleurs collectifs locaux étaient rassemblés : OSMOZ, LA CLASSIQUE, SHP. L’édition suivante était au mag avec ENLACE RECORDS, WTMF, GAAZOL.

Je suis fier de nous en constatant cette évolution des jeunes collectifs qui se bougent chacun de leurs côtés ou ensemble pour faire danser les troupes en organisant des beaux rassemblements. J’aime la mentalité partagée dans ce milieu et auprès de ce réseau.

Pour les coups de cœur c’est envisageable de ramener des artistes des capitales voisines : Londres, Paris, Bruxelles, Berlin. Apporter une touche de nouveautés est essentiel

À la pérennité du concept. On va aussi bosser sur une soirée à Paris dans les mois à venir.

Vers quelle finalitée veux-tu amener cette organisation ? Des projets fous en tête ?
La suite du développement est d’accéder à des lieux différents des clubs. Monter des soirées de type festival en entrepôt ou en extérieur aux beaux jours est la continuité du projet, en commençant petit (ou moyen) pour finir sur des fat événements à l’avenir. Voilà pour les projets réalisables et ambitieux. Dans la rubrique projet fou : avoir un bon gros festoch avec différentes scènes.

Votre logo a l’image d’un atome centré sur un œil rouge.
Pouvez vous nous en dire un peu plus sur ce blaze représentatif de votre collectif ? Quelle est votre philosophie de travail ?

L’atome représente un élément invisible qui est pourtant la base de toute matière. La sensation apportée par le fait de se rassembler, prendre du bon temps avec ses amis tous ensemble, faire la fête, discuter, rire, danser, tout ça sont des choses invisibles, pourtant c’est une des bases du bonheur et de la vie. SHP transforme cette chose immatérielle en quelque chose de concret : pas de matière sans atome, pas de vie sans bonheur. L’ésprit est de se rassembler dans une ambiance festive, dans une atmosphère joyeuse et conviviale, véhiculer le respect de soi même et de l’autre, profiter de la vie. Les autres valeurs d’SHP sont : échanger sur ses avancées professionnelles quand on se croise, avoir conscience de sujets d’actualité comme l’écologie , essayer de vivre la vie en étant en accord avec sa manière de penser et de tous se rassembler autour d’une morale commune. Depuis le début, le slogan est le suivant : « Mouvement à la conquête du plaisir d’être ensemble et de faire la fête ». Le mot d’ordre est “Ensemble”.

S’échapper durant quelques heures d’une certaine réalité qui peut-être compliquée c’est sortir, écouter de la musique et s’en remplir les oreilles !

Auteurs du nouveau concept, « La Baronne » c’est la réappropriation d’un nouveau lieu : un piano bar abandonné revisité au goût du jour pour danser sous des ambiances house techno ou electro.
Quel sont tes rapports avec le staff du club ? Quels sont vos projets avec ce concept ?
J’ai été contacté par Mehdi le DA du club Le Baron en juin 2016, l’assemblement de ce nouveau club et du réseau SHP à la rentrée scolaire a donné un bon cocktail : La Baronne.

C’est cool d’avoir un peu de renouveau dans notre ville et d’avoir aidé au développement de la boîte ! La suite de ce concept est de continuer à proposer des soirées dans ce lieu, des petits guest pourraient être amenés à venir J !

Entreprendre à cet âge, des difficultés rencontrées ?
J’apprends sur le tas au fur et à mesure des expériences, l’important c’est de bien payer ses impôts/cotisations pour ne pas avoir de problèmes :p ! J’accède à différentes formations par le biais du statut autoentrepreneur qui m’apporte l’essentiel. Le coût de ces formations est pris en charge par part un organisme d’état, ça fait plaisir de se sentir soutenu par la patrie.

Plutôt ?
Garnier ou Cox ?
Carl Cox
, Oh Yes Oh Yes.

Douche ou bain ?
Bain pour le confort et douche pour la planète mais je n’ai pas de baignoire à l’appart.

Fuse ou Concrète ?
Fuse pour la motion room

Friterie ou Pizzeria ?
Pizza mais pas de l’industriel, pizza de qualité, produit frais.

Bruxelles ou Paris ?
Amsterdam pour la vanne sinon Bruxelles pour répondre à la question.

Qu’est ce qu’un Beau Bug pour toi ?

Pour moi c’est Le beau bug : un mélange de musiques, de chroniques et d’actus de qualité, apprendre sur différentes cultures pas le biais d’articles intéressants.

Si tu devais choisir la soirée de l’année à ne pas manquer ou celle que tu aurais aimé faire, ce serait ?

Sans hésiter l’anniversaire des deux ans SHP avec Terence Terry le 17 février 😉 ! C’est un padre du milieu qui viendra à cette date de Madrid jusqu’au Mag pour nous faire profiter de son talent aux platines.


Sinon c’est voir des artistes comme Marco Carola, les Martinez, Jamie Jones, Seth Troxler, Raresh, Joseph Capriati, peu importe le lieu avec une préférence tout de même pour les endroits où la température est chaude ! J’aime beaucoup d’artistes et de différents styles donc je n’ai pas de soirées dites favorites !

Remerciement :

Tout d’abord merci à tout le réseau SHP pour ces deux belles années et à  :
– Tous les fêtards qui se rendent aux événements SHP et qui font notre force, c’est grâce à tous ce beau monde qu’on passe d’aussi belles soirées et que l’ambiance est si bonne. Merci pour votre soutien passé et à venir …
– Les partenaires comme les blogs/pages Facebook, les différents réseaux étudiants qui nous aident à apporter de la visibilité à nos événements dans leurs écoles et auprès de leurs ami(e)s.
– Le staff des clubs avec qui on est en relation, qui nous mettent à disposition leur établissement et donc sans qui rien n’est possible !!

En écrivant ces remerciements je me rends compte que tous ces projets sont un assemblage de travail de personnes qui aiment faire la fête et ça fait chaud au cœur. C’est une réussite et un développement partagé tous ensemble J le meilleur reste à venir.

MERCI au Beau Bug et à toi Edouard pour cette interview, c’est un réel plaisir de partager ça avec vous.  

Pour finir en beauté merci à nos deux résidents G-lab et Le Fruit qui nous régalent à chaque soirée avec leur playlist Tech house / Micro house, à l’écoute de ce set enregistré récemment au magazine spécialement pour vous :

Bonne bise à tous, à bientôt
Love

SHP sur les internets :
Leur page facebook
La Barrone
House & Underground

Tendrement,
Le Beau Bug

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    quinze − onze =