L’Interview de Shakarchi & Stranéus.

Processed with VSCO with b3 preset

Aujourd’hui on vous présente Shakarchi & Stranéus, deux artistes que l’on aime beaucoup et que l’on suit de prêt depuis pas mal de temps. 

Une house voluptueuse et chaleureuse, ces deux Dj n’ont pas terminés de nous séduire. On a essayé d’en savoir plus sur ce duo qui cartonne ! 

Salut les garçons, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? 
Nous sommes deux amis de Gothenburg qui aime les huîtres et les musées. Nous avons fait quelques tracks ensemble aussi, quels gens semblent aimer. Cela nous permet de faire des choses ensemble, bien qu’en ce moment il est plus compliqué de se voir en raison des programmes chargés, le travail et tous les trucs de la vie classique.

Pourquoi Shakarchi et Stranéus? 
C’est tout simplement nos noms de famille. Nous avons commencé à faire des tracks sur l’ordinateur portable de Daniel nous avons mis tous les deux nos noms sur notre collabs pour la retrouver assez facilement de ses propres tracks dans les dossiers. La réponse manque certainement créativité ou c’est peut être aussi de la paresse.

Parlez-nous de votre première rencontre.
Nous nous sommes rencontrés dans un bar et nous nous sommes rapidement rendus compte que nous avions beaucoup à apprendre l’un de l’autre, l’un d’entre savez “passer des disques” l’autre a su les faire. Nous avons voulu pouvoir faire les deux – le nous deux. Alors nous avons commencé à travailler dans le même restaurant pendant deux ou trois ans au lieu de cela mais nous n’avons rien produit pendant ce temps. C’est plus tard qu’est venu le mouvement de génie.

Votre entente musicale est-elle toujours évidente ?
Plutôt le contraire, mais cela fait l’élément essentiel de notre collaboration, du moins c’est ce que nous croyons. Si nous nous entendions sur tout on créerait des tracks par nous-mêmes.

La House est aujourd’hui plus que démocratisé, on la joue un peu a toutes les sauces. Considérez-vous que vous jouez de la house? Qu’est-ce que la house music pour vous?
La house est comme un ressentie, un sentiment non ? C’est ce que tous les papa de la house disent. Nous ne posons pas d’étiquette sur notre musique, mais ouais, avec un mélange de certaines mesures de techno et d’autres genres je suppose que nous jouons ce que plupart des personnes envisageraient être de la house music. Mais c’est quelque peu douteux pour nous. La définition change tout le temps plus ou moins. Et en même temps on ne veut pas tomber dans le piège et devenir des vieux grognon qui n’acceptent pas le changement et qui persistent à essayer “d’instruire” les enfants sur ce qui est faux et ce qui est juste. En bref, la house music est probablement un peu ce que tout le monde décide d’en faire.

Quelles sensations vous essayez de transmettre pendant vos lives ? 
Nous avons expérimenté quelques trucs étranges quand nous avons commencé à jouer  ensemble, quelques conneries pour nous détacher des autres,  être un peu spéciaux.  De nos jours seul  la bonne ambiance suffit. Nous faisons de notre mieux pour adapter nos set et les garder frais.

Vous n’avez pas réalisé d’EP depuis longtemps. Pourquoi ?
La vie quotidienne nous prend beaucoup de temps.  Nous avons lutté pour trouver un studio convenable pendant un certain temps. l’un d’entre nous s’est essayé a la vie universitaire deux ou trois ans, tandis que l’autre a été occupé avec des enfants, les jouets, Pokemon Go et des couches.

Quels sont vos projets, vos envies ?
Nous sortons un album sur le label Studio Barnhus-label ce printemps. On l’espère aussi notre troisième EP sur Geography Records. Pas tant de concerts planifiés à l’heure actuelle, mais avec bon espoir beaucoup cet été!

Qu’est ce qu’un beau bug pour vous ? 
Je ne sais pas si nous parlons ici des insectes ou des bugs de logiciels.  Mais the ladybug est  mon insecte favoris. C’est complètement inoffensif tout d’abord, et cet attribut a tendance à établir une certaine sérénité et paix. En plus de cela c’est vraiment vraiment rouge et y a une liasse de petits points.

Les indispensables à avoir dans son iPod. 
Nous avons tendance à nous faire découvrir mutuellement de nombreux sons donc  cette liste est plus “Le top 5  des titres qu’on écoute en ce moment” plutôt que l’une des meilleure 4ever-liste de trax.

Ata Kak – Obaa Sima – Awesome Tapes From Africa
Oktoberklubben – Un Universo Para Los Dos – West Coast Recordings
Mount Liberation Unlimited – Double Dance Lover (Disko Dubb Mix) – Studio Barnhus
Arkajo – Vamp – Bror Records
Per Hammar – The Expedition For Mrs Gustavsson – 10YEARS
Sammy Bennett & Johnny Bennett – 5DF

Shakarchi & Stranéus sur les internets
Sur Facebook
Sur Youtube
Sur Sounclound

Today we interview Shakarchi and Stranéus, two artists we love and whom we follow since a lot of time. 

A sensual and warm house, this two DJ did seduce us every day. We tried to know more about this successful duet!

Hi guys, can you introduce yourself in a few words?
We’re two friends from Gothenburg that enjoys oysters and museums. We’ve been making some tracks together as well, which people seem to somewhat enjoy. All this sort of keeps us together, although we’re having a much harder time to see each other these days due to busy schedules, work and all the classic life stuff.

Why Shakarchi & Stranéus?
it’s simply our family names. We began making tracks on Daniel’s laptop back in the day and put both our names on our collabs to separate them from his own tracks in the folders. So the short answer would be lacking creativity or laziness i guess.

Tell us about your first encounter.
We met at a bar and quickly realised that we had much to learn from each other, one of us knew how to play records and the other one knew how to make them. We wanted to be able to do both of it – the both of us. Then we both started working at the same restaurant for a couple of years instead, and managed to produce nothing during this time. A genius move.

Your musical agreement is always obvious?
Rather the opposite, but that makes the collaboration essential, at least thats what we believe. If we’d agree on everything we’d probably just make or own tracks by ourselves.

The house music is more and more wide today. Do you consider that you play house music? What is house music for you?
House is a feeling right? That’s what all the masters said back in the day. We’re not really that great at labelling what we do, but yeah, besides mixing in a some measure of techno and other genres here and there i guess we play what most people would consider to be house music. But it sure is a dodgy genre. The definition seem to some what expand and change all the time more or less. And at the same time one don’t wanna fall into the trap and become an old grumpy fart who won’t accept change and get stuck in trying to ”educate” the kids on what’s wrong and right. Simply put, house music is probably what most people would say is.

What sensations you try to transmit during your lives?
We experimented with some strange stuff when we began playing records together, some bullshit to stand out and be special or something. Nowadays it’s simply good vibes though, DJs are never greater than the party they play for we believe. We try our best to just adapt and keep it fresh.

You didn’t realize an EP since a long time. Why?
Life came in the middle. We’ve struggled to find a decent studio space for quite some time. One of us tried the life at university a couple of years, while the other one has been occupied with kids, toys, Pokemon Go and diapers.

And now, what’s next?
We’re releasing an album on the infamous Studio Barnhus-label this spring. Hopefully also our third EP on Geography Records. Not so many gigs planned at the moment though, but hopefully a lot by summer!

What’s a « beautiful bug » for you?
I’m not sure if we’re talking insects or software bugs here. But ladybird is a favorite among the insects. It’s completely harmless to begin with, that attribute tends to establish some serenity and peace. On top of that it’s really really red and has a bunch of dots on it.

The must have songs to carry with us?
We tend to bring a bunch of new records with us every time we end up together in the same dj-booth to surprise each other, so this list is more of a ”top 5 at the moment” rather than a best trax 4ever-list.

Ata Kak – Obaa Sima – Awesome Tapes From Africa
Oktoberklubben – Un Universo Para Los Dos – West Coast Recordings
Mount Liberation Unlimited – Double Dance Lover (Disko Dubb Mix) – Studio Barnhus
Arkajo – Vamp – Bror Records
Per Hammar – The Expedition For Mrs Gustavsson – 10YEARS
Sammy Bennett & Johnny Bennett – 5DF

Shakarchi & Stranéus on the internet
On Facebook
On Youtube
On Sounclound

 

Tendrement,
Alix Darasse,
Le Beau Bug

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − onze =