L’Interview de Kouslin.

Aujourd’hui Le Beau Bug interview Kouslin un jeune Dj qui nous arrive tout droit de Londres. Il a réussi à nous faire voyager à travers des sons “sombres et hybride” comme il le dit si bien.

Etoile montante au Royaume-Uni nous vous invitons à découvrir son travail à travers cette interview.

Salut, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Bonjour, Je m’appelle Sam j’ai 22 ans et je produis de la musique sous le nom Kouslin depuis 3/4 ans. J’ai passé la moitié de mon enfance en France à Bordeaux et j’habite maintenant dans ma ville natale Londres. J’ai commencé la musique à l’âge de 13/14 ans en jouant de la guitare dans plusieurs groupes de indie rock puis je me suis lancé dans la production vers l’âge de 16 ans.

Pourquoi Kouslin ?
C’est un jeu de mot inventé par un artiste qui m’a beaucoup inspiré, ca n’a pas trop de rapport avec la musique que je produis aujourd’hui mais le nom est resté.

Quels adjectifs utiliserais-tu pour décrire ta musique ?
Ouvert, sombre, percussif et hybride.

Tes sons sont assez atypiques, quelle a été ta source principale d’inspiration ?
J’écoute beaucoup de musiques du monde et j’habite dans un quartier à Londres multiculturel, ce qui fait que j’écoute et je m’inspire de sons de multiples et diverses cultures. Je m’inspire aussi beaucoup de ce que font mes amis en musique.

Parles nous de ton dernier EP « Suga’s Drum ». Ep dans lequel on retrouve les voix et percu qui reviennent souvent dans tes sons.
C’est un peu mon premier pas vers un style dans lequel je me sens maintenant à l’aise. J’ai sampler beaucoup de voix et percussions de différents endroits dans le monde et je les ai mélangé avec des sons plutôt bass ou techno qui sortent de l’underground anglais. Le mélange improbable m’a vraiment plu. J’ai vraiment essayé de trouver le juste milieu entre ces différentes cultures et musiques.

Ta musique s’inspire t’elle de tes voyages ou au contraire te permet-elle de voyager à ta façon ?
Ma musique me permet de voyager à ma façon mais elle me pousse aussi à partir découvrir de près différents pays pour m’immerger dans leurs cultures. Je compte partir en voyage pour enregistrer différents styles de musiques ou instruments pour en suite les sampler dans ma musique.

Peut-on dire que tu nous invite au voyage ?
Oui tout à fait, je passe beaucoup de temps à rechercher différents instruments ou styles de musiques peu connus pour les faire découvrir au gens et les inviter dans un univers dans lequel ils ne se trouvent probablement pas souvent.

Que penses-tu de la scène techno d’aujourd’hui ?
La scène techno je sais pas haha ! Elle est assez prétentieuse je trouve et très peu de gens essayent de sortir du cadre et se contente seulement de faire la même chose que tout le monde.

Quels sont tes projets, tes envies ?
Continuer à faire ce que je fais et m’entourer de gens qui sont sur la même longueur d’ondes. Je veux que ma musique, ou plutôt notre musique, aide à ouvrir les esprits de certains. J’ai lancé récemment mon label Le Chatroom et je veux pousser notre style le plus loin possible.

Qu’est ce qu’un beau bug pour toi ?
Quand j’essaye de produire un certain son et qu’un bug de logiciel ou d’équipement fait que je me retrouve avec un son que je n’aurai jamais pu créer tout seul.

Les indispensables à avoir dans son iPod.
Afriquoi – Kolamba
Bonobo – Black Sands
Dele Sosimi – You no fit touch

Kouslin sur les internets :
Sur Facebook
Sur Soundclound
Sur Instagram

Tendrement,
Alix Darasse,
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt + 13 =