L’interview de Conor

Aujourd’hui on a interviewé le jeune Conor, la nouvelle pépite du label Opening Light Musique qui aussi planant dans les mélodies que vibrant dans ses basses a su nous emmener dans on univers dès son premier EP.

01. Salut Conor, on a trouvé très peu d’informations sur toi, peux tu te présenter en quelques lignes ?
Yo! J’ai 25ans, j’ai grandi en Irlande du Nord, ai vécu 5ans à Paris et vit maintenant à Copenhague. J’aime long walks on the beach.

02. Pourquoi avoir choisi ce nom ?
Mes parents l’ont choisi.

03. Il y a deux mois sortait ton premier EP ‘Words’ , nous plongeant dans un univers à la fois aérien et soul, ‘tribal’ et électronique, peux-tu nous en dire plus ?
J’ai écrit les tracks sur l’EP en automne/hiver 2013 en Irlande. C’était une période où j’étais un peu perdu, j’avais pas de job et je retournais d’un stage à Londres. Ma grand-mère était aussi malade dans cette période, et ‘16’ sur l’EP parle du temps après sa mort, par exemple. J’ai fait une partie de la prod’ en Irlande, mais les tracks ont pris vraiment forme à Paris, avec la collaboration de mon producteur et ami, Anders Lagerfors.

04. Quand on écoute ton EP on a l’impression d’entendre Sampha à la voix et son beatmaker SBTRKT à la mélodie un peu tribale, est ce volontaire ? T’en es-tu inspiré ?
Ce n’est pas volontaire, mais je suis grand fan de Sampha et SBTRKT. C’est aussi un méga complément! Ça m’a pris du temps pour trouver mon son et il y beaucoup d’artistes et de genres qui m’ont inspiré, y compris ces deux. Tribal? C’est marrant, c’est pas vraiment voulu, mais ça m’inspire pour le futur.

05. Comment décrirais-tu ta musique ? Tes inspirations ?
Je dis aux gens que je fais de l’electropop si on me le demande, mais ça ne la résume pas à 100%. Ça rentre dans ce genre là, mais elle est inspiré du hiphop/rap, du R&B et de beaucoup de musique électronique et expérimentale.

06 Maintenant que cet EP est sorti, quels sont tes projets à venir ? Une tournée, un album, des collaborations ?
J’ai de quoi faire un deuxième EP au moins, car j’ai beaucoup écrit cette année, et éventuellement assez pour faire un album. L’idée c’est de créer un deuxième œuvre avec Anders. Une tournée est aussi ‘on the cards’, comme on dit. Quant aux collabs, j’ai très envie d’en faire. Je pensais à faire une collab avec un rappeur norvégien: j’ai rencontré un mec qui s’appelle $ushi, un ami d’un ami, au festival de Roskilde il y a un mois, et il ne le sait pas encore, mais j’aimerais bien le mettre sur un de mes tracks futurs.

07. Une petite anecdote marrante pour le beau bug ?
J’avais pas de plans pour le weekend et puis mon pote Phil m’a demandé d’aller en Thaïlande avec lui demain, donc…

08. Plutôt bain ou douche ?
J’ai une baignoire chez oim, mais j’aime pas les rides là que t’as après deux heures là dedans.

09. Pour toi, qu’est-ce qu’un beau bug ?
Bugs Bunny, il est bien mignon.

10. Quels sont les indispensables à avoir dans ton ipod ?
James Blake, Roísin Murphy, Björk et j’suis à fond sur Grimes après l’avoir vu il y a un mois.

Conor sur les internets :
Sur Facebook

Son label, Opening Light Musique
Le site
Sur Facebook
Sur Soundcloud

Tendrement,
Le Beau Bug

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    13 − neuf =