Les Sept de Chicago d’Aaron Sorkin

Dans cette période troublée par de nombreux soulèvements populaires face à des gouvernements laissant à désirer, Aaron Sorkin rend hommage à la résistance. Avec son dernier film Les Sept de Chicago, le réalisateur met en scène le procès de 1968 suite à une manifestation contre la guerre du Vetnam. Une histoire lourde et invraisemblable, sur un complot gouvernemental qui va à l’encontre d’un groupement politique, la gauche radicale américaine, luttant pour les droit civique ainsi que contre la guerre du Vietnam.

Synopsis : Lorsque la manifestation en marge de la convention démocrate de 1968 tourne à l’affrontement, ses organisateurs sont accusés de conspiration et d’incitation à la révolte. (cf Allociné)

Scénariste de renom, The Social Network, Le Stratège, Steve Jobs. Aaron Sorkin nous dévoile son premier long-métrage en 2017 avec Le Grand Jeu. Cette année il fait son grand retour, avec une nouvelle fois un film inspiré de fait réel. Son goût pour la vérité le pousse à travailler sur les détails. Pour ce film, il s’inspira du livre du même nom The Trial of the Chicago 7: The Official Transcript publié 50 ans plus tôt, relatant le compte-rendu du jugement ainsi que de nombreux autres détails. Afin de s’approcher au plus près de la réalité on retrouve ainsi de nombreuses vidéos tournées pendant ce rassemblement historique.

Pour incarner ces sept révolutionnaires, on retrouve Eddie Redmayne, Alex Sharp, Sasha Baron Cohen, Jeremy Strong, John Caroll Lynch, Noah Robbins, Danny Flaherty, dans les peaux respectives de, la jeunesse démocrate Tom Hayden et Rennie Davis, les Yippies Abbie Hoffman et Jerry Rubin, le leader de la mobilisation pour l’arrêt de la guerre au Vietnam David Dellinger ainsi que Lee Weiner et John Froines. On ne peut pas parler de cette histoire sans les avocats de la défense, William Kuntslet et Ben Shenkman mis en scène par l’excellent Mark Rylance et le plus discret Ben Shenkman. Du côté de la “justice” comme on devrait la nommer, le procureur Richard Schultz incarné par Joseph Gordon-Levitt et l’execrable Juge Julius Hoffman interprété par le grand Frank Langella. Sans oublier, celui qui n’a rien à faire là, mais qui a servit d’instrument à la décrédibilisation du procès, Bobby Seal membre des Black Panthers, joué par Yahya Abdul- Matten II. Du beau monde.

À la fois drôle et dramatique, la sortie de ce film ne semble pas anodine. En pleine période de campagne présidentiel américaine, pendant que les mouvements de révolte français s’atténue face au virus, ce film amène à réfléchir sur les convictions de chacun, et sur nos ambitions pour les années à venir.

THE WHOLE WORLD IS WATCHING

Titre original : The Trial of the Chicago 7
Date de sortie : 16 Octobre 2020 (Netflix)
Durée : 2h09
Réalisateur : Aaron Sorkin
Interprètes : Eddie Redmayne, Sasha Baron Cohen, Joseph Gordon-Levitt, Frank Langella, Mark Rylance, Yahya Abdul-Matten II, John Caroll Lynch, Michael Keaton et bien d’autres…
Genre : Historique, Drame
Nationalité : Américain, Britannique, Indien

Tendrement,
Le Beau Bug

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    13 + dix-sept =