Les rêves de Catherine Geoffray

Catherine Geoffray est une grande rêveuse.

Comme tout le monde, mais elle, récupère ses rêves. Chaque matin, elle tisse sur le papier le récit de sa nuit. Elle dessine ensuite une image tirée de ses souvenirs oniriques. A partir de là, une forme en porcelaine crue est sculptée.

Ses chimères sont peu à peu modelées dans la matière, ses rêves deviennent réalité. Catherine Geoffray explique passer d’un propos surréaliste à une sculpture organique. Les formes de ses rêves sont abstraites et blanches. Elles ne renvoient à rien de connu, ou peut-être à des coquillages… Ce sont des mondes d’inspiration végétale, marine et même céleste qui s’entremêlent. L’homogénéité blanchâtre de la matière enveloppe le corpus d’une certaine douceur et l’artiste parle d’une « manne providentielle»…

Ce rituel matinal est aussi un moyen de se concentrer. Elle explique profiter de ce temps pour être présente à ce qu’elle s’apprête à faire. Une fois ses idées posées, illustrées, elle parvient à modeler la matière de façon inspirée. Ses créations sont en adéquation avec les procédés, ils s’inspirent de façon respective.

Le travail de Catherine Geoffray est résolument poétique. Un jour, elle voit un paysage se dessiner dans une assiette plastifiée qui lui servait de palette. Les réactions d’huile et d’essence avaient formé des volutes et des combinaisons de couleurs inattendues.

peinture

aggrandir

aggrandir

Ce qui la fascine, ce sont « ces formes qui interrogent les frontières osmotiques du vivant ». Elle provoque des processus naturels qui s’auto-gèrent. Qu’il soit question d’un mécanisme inconscient ou pictural. « Parfois certaines de ces images évoquent aussi bien la vie de l’infiniment petit que la vie de l’infiniment grand et procurent un sentiment de grande continuité, de cohérence et d’appartenance à un grand Tout…Les expériences les plus intimes sont parfois les plus universelles» conclut-elle…

Tendrement,
Clémentine Picoulet,
Le Beau Bug

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    9 + quatorze =