Le Vin & La Musique, Accords et Désaccords – La Cité du Vin

Les Chanteurs, Gerrit Van Honthorst

Si on vous dit Saint-Julien, Pauillac, Margaux, Sauternes, … Ça vous dit quelque chose ? La Cité du vin de Bordeaux les a tous réuni. Et depuis le 23 mars 2018, La Cité du Vin accueille sa deuxième grande exposition artistique, Le Vin & La Musique, Accords et Désaccords. Quel est le lien entre la musique et le vin ? La Cité du Vin a souhaité y répondre, et c’est jusqu’au 24 juin alors c’est le moment d’en profiter.

Bacchanale, Michel-Ange Houasse

Le Vin & la Musique, Accords et Désaccords, c’est l’occasion de parcourir 6 sections thématiques comprenant 150 œuvres, issues de collections françaises et européennes. Vous y découvrirez des enregistrements d’opéras (Puccini, Verdi), des extraits de ballets, des pièces musicales (Lully, Rameau), et des airs à boire. Différents arts sont sollicités : la peinture, l’art de la scène et bien évidemment, la musique. Vous apercevrez également des instruments, des partitions et des bijoux de scène. Pour cette exposition, il est donc question d’un parcours sonore et visuel.

Un festin de noces de village, Nicolas Lancret

Les liens entre le vin et la musique sont inspirés de l’Antiquité, et parcourent ensuite La Renaissance, jusqu’à la fin du XIXème siècle. Les références nous viennent de tous les milieux, qu’ils soient princiers, bourgeois ou populaires. L’exposition nous permet donc de rendre compte de cette multiplicité.

Le Cortège du bœuf gras, Musée national Picasso

Le premier exemple, que l’on peut trouver dans la section 1 de l’exposition, est celui de Dionysos, ou Bacchus pour les romains, le dieu du vin et de la fête. Dans ses représentations, on y trouve des références à la musique, notamment à travers l’évocation des chansons pendant les repas, ou de l’ambiance dans les tavernes.

Virginal Double, Martinus Van Der Biest

Puis, l’affinité entre le vin et la musique a parcouru les siècles. On la retrouve autant dans les grandes œuvres qui ont marqué notre histoire, que dans l’imagerie populaire, les objets du quotidien, les opéras et ballets, et les textes des chansons.

Musicien à l’alcool gai, Atelier de Hendrick Ter Brugghen

La scénographie, conçue par l’architecte-scénographe Loretta Gaïtis, mise sur les couleurs chaudes. Les décors s’inspirent des extraits de partitions et de livres musicaux. Le parcours sonore se dévoile sous 8 points d’écoute individuelle et 3 points d’écoute collective. Et un parcours spécifique est dédié aux enfants.

L’exposition Le Vin & la Musique, Accords et Désaccords, nous plonge donc dans l’univers du vin et de la musique – jusque-là sans surprise – pour notre plus grand plaisir auditif et visuel.

Plus d’info sur le site officiel.

Tendrement,
Jeanne Bailly
Le Beau Bug

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    12 − sept =