Laure de Sagazan

Top Valmor, jupe Marot et couronne Sidonie Lemaitre

C’est tout doux, tout blanc et délicat.

Ce sont des robes de mariées portées par de jolies filles aux cheveux ébènes. Mariage ou pas, on a envie de s’y glisser pour essayer. D’une délicatesse sans failles, la dentelle fait passer la brise sur la peau, le coton épouse les formes.

Laure de Sagazan explore la poésie du tissu. D’ailleurs, la collection DEUX MILLE DIX-SEPT s’inspire de la littérature: “brume légère et feu de bois dans la cheminée… nous sommes bien à la campagne, et le thé fume sur la table. Amorcée dans une grande maison loin de tout, dans le creux de l’automne, la collection 2017 se teinte d’une ambiance à la Jane Austen.” Et les photographies illustrent l’atmosphère saisonnière jusqu’aux moindres détails. La lumière froide qui transperce les vieux carreaux, le bois des meubles de campagne, la forêt vert épinette…

Robe Baudelaire et peigne Mimoki x LdeS

Robe Baudelaire et peigne Mimoki x LdeS

Robe Gill et couronne Sidonie Lemaitre

Robe Gill et couronne Sidonie Lemaitre

capture1

L’application, le goût du détail semblent de mise dans la maison. Laure de Sagazan propose de retoucher la robe comme la mariée le souhaite. Le modèle choisi sert de base à diverses possibilités très personnalisées.

Cette fabrique relève du petit miracle, mais sa créatrice reste humble. “Je ne m’embrasse pas le bras au quotidien en me disant que c’est fabuleux” dit-elle. C’est pourtant bien à 25 ans qu’elle a créé sa marque de robe, un peu par hasard. Auparavant styliste chez  BA&SH, elle se lance après avoir confectionné la robe de mariée de sa cousine et reçu de nombreuses commandes en suivant.

Robe Birague et couronne Sidonie Lemaitre / Laure de Sagazan

Robe Birague et couronne Sidonie Lemaitre / Laure de Sagazan

Robe Verne

Robe Verne

Pour les grandes et les petites, ses robes sont d’un naturel inouï. Aucune meringues en vue, pas de froufrous ni d’escarpins qui brillent. Ce sont des baskets et des souliers usés. Des fleurs blanches et des bracelets breloques. Amoureuse des brocantes, Laure de Sagazan tire son inspiration d’un autre temps. Elle fait du rétro anglais à la française. L’élégance devient gage de simplicité. L’opulence n’a plus sa place et ça se sent quand elle parle de son mariage idéal à l’Officiel : “Il y a quelque chose de très sexy dans le naturel”…

C’est une célébration aux charmes discrets de la femme. Cette beauté farouche qui attendrit le regard. Artémis aussi portait une couronne de fleurs. Elle était déesse de la chasse et associée à la Lune. Un compromis entre le champêtre et la volupté.

Combinaison Wagner

Combinaison Wagner

Robe Vladim / Laure de Sagazan

Robe Vladim / Laure de Sagazan

Tendrement,
Clémentine Picoulet,
Le Beau Bug

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    un × un =