La La Land de Damien Chazelle

Après Guy and Madeline on a Park Bench, Grand Piano et Whiplash, Damien Chazelle, dont on avait compris la passion pour la musique et forcément pour la batterie, était de retour le 25 janvier 2017 avec une comédie musicale forte en émotion : La La Land.

Synopsis : Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent… Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?

Au delà de la belle romance présente dans ce film, l’histoire de fond laisse à réfléchir. La difficulté de ces métiers, entre celui d’acteur, où la dépression est évidente en vue du mépris qui leur est adressé, celui de musicien, avec les styles qui évoluent, et enfin ces vraies questions qui se présentent : “Respectes-tu ton rêves ? Tes convictions ?”, qui amènent parfois à choisir la facilité au lieu d’aller au bout de ses idées. Une révélation pour certains, un réflexion pour d’autres.

Au casting, Emma Stone et Ryan Gosling se retrouvent à nouveau après Crazy, Stupid, Love et Gangster Squad et confirme l’alchimie qu’il y a entre ces deux acteurs. On retrouve aussi le tube maker, John Legend, dont on peut écouter en ce moment Love Me Now ou encore le morceau principal Beauty and the Beast du nouveau Disney, La Belle et la Bête, et J.K Simmons, fidèle au réalisateur, lui que l’on avait vu comme persécuteur dans Wilplash, tient à nouveau le petit, certes, mais unique rôle de méchant dans ce film.

Du vieux dans du neuf. L’univers visuel de La La Land nous plonge dans une époque oubliée et rend un bel hommage à la comédie musicale. Le contraste des vêtements à la technologie, nous donne envie de voir cette mode revenir. Des plans caméras au dégradé de lumière, Damien Chazelle avec La La Land, ne commet aucune erreur.

Avec deux films multi-récompensés à son actif, Damien Chazelle âgé de 32 ans est un réalisateur à suivre de prêt. Comme son fidèle compositeur Justin Hurwitz. En effet que ce soit, sur Whilplash ou La La Land, l’ambiance musicale est parfaite ! Accompagné cette fois des paroliers Benj Pasek et Justin Paul, du producteur Marius De Vries et du superviseur Steven Gizicki, ils ont remporté l’oscar de la meilleur chanson avec City of Star, la plus belle récompense qui soit dans l’univers de la musique. A suivre …

Sortie : 25 janvier 2017
Durée : 2h08
Genre : Comédie Musicale, Romance
Nationalité : Américaine
Réalisateur : Damien Chazelle
Interprètes : Ryan Gosling, Emma Stone, John Legend, J.K. Simmons
Palmarès : 23 prix pour 42 nominations
Bande Annonce :

Tendrement,
Le Beau Bug

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    3 + onze =