Lana Del Rey – Lust For Life

La légende américaine qu’on ne présente plus, Lana Del Rey, a de nouveau envoyé une flèche en plein dans nos coeurs. Si Born To Die l’avait lancée sur le devant de la scène alternative, son dernier album Lust For Life la propulse dans les étoiles. D’une longueur fidèle à ce à quoi elle nous avait depuis quelques années habitués, ce dernier opus se différencie par le nombre de titres sur lesquels Lana Del Rey invite au duo, voire au trio. Retour sur un album qui, avant même le jour de sa sortie le 21 juillet, a ému les âmes.

L’album commence avec un titre dont nous n’avons plus besoin de parler tant il a fait sensation : Love. Premier single marquant le retour de la chanteuse (absente alors depuis plus de deux ans), les arabesques vocales dont elle seule à le secret soulignent son arrivée. Le second titre qui s’ensuit, Lust For Life, est le premier titre en featuring avec une figure de renom, The Weeknd.

13 Beaches est le premier inédit de l’album, et on retrouve là tout l’art de la belle, les violons dessinant doucement dès l’introduction les côtes et plages qu’elle évoque. De sa voix unique, oscillant à merveille entre les graves et aigus, elle nous raconte sous des angles nouveaux comment solitude et amour se mêlent à merveille.

« And I’d be lying
If I kept hiding
The fact that I can deal »

Et si 13 Beaches vous a conquis, Cherry en fera de même, et peut-être mieux encore. Véritable chef d’oeuvre, elle évoque comme elle ne l’a jamais fait avant la puissance de l’amour, l’effet qu’il a sur elle (et, plus généralement, sur les autres ?) au moyen de métaphores sensuelles, charnelles.

« A touch
From your real love
It’s like heaven taking the place of something evil
And lettin’ it burn off from the rush »

Cette mélancolie qu’elle seule sait décrire ainsi se retrouve encore sous d’autres cieux plus loin dans l’album : si Summer Bummer (en featuring avec A$AP Rocky et Playboi Carti) raconte en douceur l’amour-haine, Groupie Love, sur lequel A$AP Rocky fait de nouveau apparition, s’étend plus sur la passion, sur l’obsession qu’une personne peut avoir pour une autre.

On s’arrêtera sur un dernier titre, un acoustique, qui traite d’un autre sujet qu’elle n’avait jusque là que peu abordé. Il s’agit du titre God Bless America – And All The Beautiful Women In It. Résolument féministe, diablement inspiré par la situation politique actuelle aux Etats-Unis, ce titre est une ode à la femme, plus particulièrement à toutes celles qui ont vu et voient encore leurs droits bafoués chaque jour qui passe.

« God bless America, and all the beautiful women in it
May you stand proud and strong like Lady Liberty shinin’ all night long »

Lana Del Rey est une chanteuse américaine de 32 ans, originaire de la ville de New York City aux Etats-Unis. Si ses débuts ont été plutôt chaotiques, l’enfant de Youtube qu’est Lizzie Grant aura vu sa popularité exploser grâce à un titre et clip cumulant aujourd’hui a plus de 170 millions de vues, Video Games. Dès lors, à la fois adorée et détestée pour sa voix et son physique, elle est restée fière, et fait aujourd’hui partie des incontournables de la musique alternative.

Retrouvez Lana Del Rey sur les internets :
Site
Facebook
Twitter
Instagram
Youtube

Tendrement,
Cloé Gruhier,
Le Beau Bug.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatre + dix-neuf =