LAAKE – PIAANO

©Gilles Mille

Après un premier EP sorti en 2015, intitulé 69LAAKE sort aujourd’hui un nouvel opus, PIAANO, qui comme son nom l’indique, nous envoûtera avec un piano d’une légèreté hors normes, accompagné de manipulations électroniques maniées à la perfection. Ces six morceaux sont maitrisés et travaillés à la note près, de quoi redorer le blason du clavier qui a toute sa place dans un univers à la fois doux et obscur.

Ce petit bijou commence lentement mais sûrement avec Introspective, un premier titre où le piano est la pièce maitresse. LAAKE est seul à jouer et à produire les sons électroniques qui enveloppent ce piano qui gagne en puissance au fil des secondes. On pourrait s’imaginer une scène de film à la fois triste, déchirante, bouleversante, pleine de haine mais finalement remplie de passion et d’amour. Ce morceau annonce un EP révolté, entremêlé à une succession de sentiments profonds et significatifs.

Le deuxième morceau, Come, enchaine avec rapidité et le piano ne s’arrête plus. Les notes défilent et le travail de l’artiste producteur commence. Entre expérimentations et mélodies recherchées, LAAKE se fait un malin plaisir à tout mélanger, sans pour autant que cela ne tienne plus debout. Le piano maintient tous ces sons jusqu’à les faire exploser.

Tenderness n’est autre qu’une minute vingt-huit secondes de douceur où LAAKE nous charme avec un piano tout aussi passionné que passionnant. Entre éléments liquides et aériens, la douceur défile, sans que l’on ne s’en lasse.

Le quatrième morceau de cet EP n’est autre que Melancholia, sorti il y a 3 mois pour annoncer cet opus. Nous sommes confrontés à quatre minutes de vitesse, de froideur et d’inquiétude provenant de sonorités électroniques techno tranchées, bercées par un piano incontrôlable.

Over quant à lui s’inscrit comme le morceau le plus sombre de cet EP, mais également le seul où quelques paroles se font entendre. L’électronique est prédominant cette fois et perpétue l’angoisse et le mystère du morceau précédent. LAAKE s’amuse, teste, improvise et les amoureux de techno s’y retrouveront sans aucun doute.

Pour clôturer cet EP, rien de mieux qu’un doux morceau pour nous apaiser de ce voyage émotionnel où les machines dépassent quelques fois la suprématie du piano. Implode nous laisse 2 minutes pour souffler grâce à une parfaite maniabilité d’un clavier qui nous envoûte encore et toujours…

Raphaël Beau est un artiste français qui en 2014 a crée le projet LAAKE. Un projet musical et visuel subtilement et parfaitement guidé par un piano omniprésent, pièce maitresse de ces créations musicales. Pour vous faire une idée plus complète et globale, découvrez ses précédentes créations sur sa chaine Youtube.

Retrouvez LAAKE sur les internets :
Website
Facebook
Soundcloud
Twitter

Youtube

Tendrement,
Louise Dornier
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − deux =