La nouvelle compilation de Nina Kraviz

Après avoir montée son propre label baptisé Trip, Nina Kraviz publia une première compilation en janvier dernier, intitulée The Deviant Octopus. Pour l’occasion, elle avait rassemblée autour d’elle plusieurs artistes émergents de la techno comme Steve Stoll, Exos, Parrish Smith ou encore Bjarki, pour 8 titres délivrant une musique sombre et violente. La productrice et DJ russe rempile avec De Niro Is Concerned, nouvelle compilation du label Trip, où l’on croise à nouveaux ces hérauts de la techno contemporaine. Quelques nouveaux font leur apparition, comme Nikita Zabelin ou le néerlandais Deniro, qui est apparemment pour beaucoup dans le choix du titre énigmatique de cette compilation.

On reste dans la même veine avec des kicks ronflants et obsédants sur des plages sonores tournant autour de 6 minutes. De Niro Is Concerned dévoile un assemblage complexe de riffs synthétiques profonds et nerveux qui explosent le dancefloor, rappelant les pères fondateurs du genre, tel Robert Hood ou le groupe Underground Resistance. Les compositions se font agressives et répétitives, à coup de boucles rapides et hypnotiques, délivrant une électro uptempo pendant près de 40 minutes.

Parrish Smith arrive à se démarquer du lot avec L’importance De Doute, morceau installant des couches sonores mystérieuses, avant qu’un kick dévastateur secoue les rythmiques. Les sonorités s’y font denses et futuristes, et sonnent légèrement post-punk, tout en restant dans la veine noire et underground du projet. L’intensité dingue du titre le détache de l’ensemble. Les synthétiseurs angoissants de Smith libèrent une atmosphère électrique. La compile se termine sur un titre de Deniro, baptisé Organezized, offrant une techno aérienne, à la texture plus épurée, laissant quelques notes lumineuses s’élevées du dancefloor dynamité par les précédents morceaux. Nina Kraviz livre ici de quoi passer un bon samedi soir. On sombre au fil de l’écoute dans une techno hardcore, furieuse et sans concession, à mi-chemin entre le berceau de la techno, Detroit et son fils prodigue, Berlin. La productrice continue d’insuffler, à la sphère électro, les sonorités puissantes qui traversent son spectre musical, avec une compilation qui laissera exsangue les corps et les esprits cherchant l’ivresse.

Tracklist :

A1 Bjarki – Revolution

A2 Deniro – Dumans

B1 Barcode Population – Barcode Population

B2 Kraviz & Exos – No Criminals

C1 Parrish Smith – L’Importance De Doute

C2 Steve Stoll – D.U.M.B.O.

D1 Nikita Zabelin – Rush

D2 Deniro – Organezized