LA FEMME – MYSTERE

Ayé Ayé ! 3 ans après Psycho Tropical Berlin, La Femme resurgi pour un 2ème album, une vague de fraîcheur à la française, c’est Mystère qui va vous aider à bien commencer cette rentrée !

Sorti ce 2 septembre, on découvre alors une femme, La Femme, de dos, cette chevelure rousse baignée dans le bleu, un nouveau petit clin d’œil à L’Origine du Monde de Courbet?
Sur des airs sixties avec des textes simples et clairs, c’est de leurs expériences particulières qu’ils nous renvoient à celles qu’on a tous plus ou moins rencontré. Toutes ces questions qu’on peut avoir sur la vie, le sens qu’on va lui donner jusqu’aux drogues, des déceptions amoureuses aux rencontre fougueuse, cet(te) ex à oublier en passant même par les mycoses, un résumé de la vie.

Imaginez vous en train d’avancer sur place, les décors en cartons ne cessent d’évoluer. Vous êtes là, au son des aventures de La Femme, ambiance sixties, mais au faite ? on s’y reconnaît plutôt bien dans ces textes. C’est pas toujours facile de parler de nos questionnements simplement, faites de phrases simples, La Femme trouve les mots juste, comme la vérité sortie de la bouche d’un enfant.

Riche en texte, La Femme nous compte ses histoires, cette fois on oubli la boite électronique car c’est dans des tons psychédélique à la française que l’album nous est présenté, il ne reste plus qu’à la batterie de rythmer tout ça. Et ça commence plutôt bien avec Sphynx – c’est parti pour « danser sous acides » !
Chaque chanson à son thème, du plus général au plus personnel. De la rencontre de Tatiana au nightclub – prêt à bouger votre body? – à Ou va le Monde : Mystère comme journal intime de La Femme. Mais ou va le monde alors?

Ça commence avec Septembre, comme pour nous annoncer la rentrée, ce premier mois qui nous rappelle juste que les vacances sont terminés. Mais non ! Ne pensons pas à la fin, plutôt au début, ceux de nos choix qui nous emmèneront à cette personne qu’on à envie de devenir. Il y a l’Amour au rendez vous, sous toutes ces formes : celle de la rencontre de Tatiana, du lacement jusqu’à l’amour à sens unique avec Elle ne t’aime, en passant par le Tueurs de Fleurs, briseur de cœur. Et avec Al Warda, La Femme se met à chanter en arabe, peut importe la traduction, c’est par la mélodie que vous trouverez le sens que vous voulez lui donner, un son enivrant. Avec un petit rap dans L’exorciseur,  la palette de l’album est complète. Mystère comme journal intime, c’est de la vie en général que La Femme nous parle.

C’est en 2010 que La Femme se forme, né de la rencontre entre Marlon et Sasha du côté de Biaritz, le duo est vite complété par Clemence, Noé et Sam. C’est de là que leur premier EP sort Podium #1 et pas le temps pour les petits frenchies, ils se font repérer sur le continent américain en 2011 pendant leur tournée. En 2013 sort Psycho Tropical Berlin 1ère LP mêlant pop, new wave et éléctro. L’aventure continus… c’est Mystère qui écrit la suite.

La Femme sur les internets :
Son Site
Son Facebook
Son Deezer
Les Paroles de Sphynx

Tendrement,
Laurène,
Le Beau Bug.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × quatre =