La Biennale de Lyon

La 13ème biennale de Lyon porte le titre de «La vie moderne » choisi par Ralph Rugoff, commissaire invité pour l’édition 2015, suivant la thématique de la modernité décidée pour 3 ans  par Thierry Raspail, le directeur artistique de la Biennale.

L’évènement a donc pour but selon son commissaire de réunir « des artistes explorant le caractère contradictoire et contingent du projet moderne tel qu’il s’est développé dans différentes régions du monde, aussi bien sur le plan de l’esthétique et de la philosophie que sur celui des formations sociales, de la subjectivité et de la technologie. Les œuvres exposées refléteront les mutations permanentes tout comme les changements récents auxquels sont soumis nos scénarios de « vie quotidienne » ainsi que nos manières de voir et de penser. »

Par contre comme toute biennale, mieux vaut pour le spectateur se préparer un peu puisque les œuvres sont réparties sur toute l’agglomération lyonnaise !

Nous vous proposons donc un petit tour d’horizon des principaux sites qui sont le Musée d’Art contemporain, La Sucrière, la Fondation Bullukian, la Halle Girard et le couvent de la Tourette.

Le Musée d’Art contemporain

Vous pourrez y apprécier entre autres les portraits de  George Condo, les peintures d’Ed Ruscha ou ceux de Thomas Eggerer, les photos de Cameron Jamie, les vidéos de David Shrigley,  Cyprien Gaillard et He Xiangyu, ainsi que l’installation interactive de Camille Henrot.

Les portraits de G. Condo @ Biennale de Lyon 2015

Les portraits de G. Condo @ Biennale de Lyon 2015

 Thomas Eggerer Waterworld - Création Biennale 2015 La vie moderne | Lyon Museum of Contemporary Art (macLYON)

Thomas Eggerer – Waterworld – Création Biennale 2015 La vie moderne @Lyon Museum of Contemporary Art (macLYON)

 Cameron Jamie Front Lawn Funerals and Cemeteries - 1984-en cours La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)

Cameron Jamie – Front Lawn Funerals and Cemeteries – 1984-en cours La vie moderne | Le Musée d’art contemporain de Lyon (macLYON)

La Sucrière

Dans cet ancien magasin général des sucres, accueilli par les mégalopoles de Liu Wei, vous trouverez plusieurs  installations dont celles de Céleste Boursier- Mougenot, de Otobong Nkanga, de Kader Attia, de  Hicham Berrad, de  Magdi Mostafa, ou encore celles périssables de Michel Blazy, mais aussi des vidéos d’Hannah Hurtzig.

 

 Liu Wei - Enigma - 2014 La vie moderne @ La Sucrière

Liu Wei – Enigma – 2014 La vie moderne @ La Sucrière

 Otobong Nkanga - Wetin You Go Do? - Création Biennale 2015 La vie moderne @ La Sucrière

Otobong Nkanga – Wetin You Go Do? – Création Biennale 2015 La vie moderne @ La Sucrière

 Magdi Mostafa - Surface de diffusion spectrale - 2014 La vie moderne @ La Sucrière

Magdi Mostafa – Surface de diffusion spectrale – 2014 La vie moderne @ La Sucrière

La Fondation Bullukian 

Ici l’architecte Yona Friedman invite les spectateurs à déposer un objet sur sa structure, qui sera photographié puis rendu.

musee du XXIe siècle

La Halle Girard : le Palais de Tokyo à Lyon

Dans cet espace les artistes construisent ensemble les signes d’un territoire : Mengzhi Zheng, Sarah Fauguet & David Cousinard explorent la ruine et les fragments d’architecture, Anne-Charlotte Finel et Polar Inertia l’inquiétude et le mystère des lieux désertés, Vivien Roubaud, Rodrigo Matheus et Marie-Luce Nadal le mouvement des choses, Arash Nassiri le clignotement des villes, Anne-Charlotte Yver et Pierre-Olivier Arnaud la peau de nos murs.

 

La Cour, Karim Kal, 2015 - Resonance - FOCUS - Centre d'art contemporain de Lacoux

La Cour, Karim Kal, 2015 – Resonance – FOCUS – Centre d’art contemporain de Lacoux

tehran_geles-arash_nassiri-2014-c

Arash NassiriTehran Geles-2014

Le couvent de la Tourette

Le couvent de la Tourette, construit par Le Corbusier accueille  treize œuvres d’Anish Kapoor.

 

Biennale de Lyon, “La vie Moderne”, jusqu’au 3 janvier 2016

http://www.biennaledelyon.com

Tendrement,
Milena Kodratoff,
Le Beau Bug