Klyne – Klyne

klyne

Dès leur EP Closer, nous avions été charmés. Il n’aura pas fallu beaucoup d’arguments pour nous séduire : l’électro-soul de Klyne a pris une place de choix dans nos bibliothèques musicales. Alors, lorsque sortait le 30 juin dernier leur premier album chez Because Music, nous étions plus que ravis. On y retrouve dix titres, et si quelques uns ont pu se faire entendre avant la sortie de leur album, tous ont les mêmes caractéristiques : des sonorités électro mixtes, tantôt électroniques et froides, tantôt soul et chaudes, et toujours ponctuées de courtes nappes électriques empruntées à l’ambient.

L’album commence sous des notes tropicales 2.0 : si nous avions déjà pu nous rendre compte du don qu’ont les membres de Klyne, notamment sur Water Flow, pour mélanger sonorités électroniques pastels aux doux sons des percussions africaines, Break Away en est une autre illustration, une autre véritable invitation au voyage.

“Don’t try to tell me that this is happiness
Don’t try to tell me that this is the way it is”

On poursuit un peu plus loin avec un titre un peu plus énergique : Sure Thing. Plus électronique, plus tourné vers le dancefloor que l’introspection, Sure Thing commence en douceur, avant de prendre de la hauteur, mettant en avant de courtes nappes électro dont eux seuls ont le secret.

Une autre facette de leurs productions musicales se trouve remarquablement exploitée dans les deux derniers titres de l’album. Ecstasy commence sur des notes ambient, avant de s’organiser autour d’un rythme bien plus lent que sur les titres précédents, et de vocals exceptionnellement hautes. Like A Razor est en quelque sorte le prolongement naturel d’Ecstasy : sur un rythme légèrement plus rapide, la mélodie joue encore une fois sur les codes de l’ambient tout en les détruisant pour en faire une mosaïque sonore novatrice, sur laquelle les performances vocales trouvent parfaitement leur place. Ce titre ne va pas d’ailleurs sans rappeler les productions de LA Priest, ou plus récemment de Soft Hair !

Enfin, on ne retrouve pas que des inédits sur cet album. Se retrouve en effet nombre de leurs succès et notamment leur premier : Paralyzed. Ce dernier avait eu droit à son illustration visuelle. Plus que visuelle, chorégraphique même. On vous laisse redécouvrir cette interprétation corporelle juste ici.

Klyne est un duo de musiciens d’origine néerlandaise bien décidé à brouiller les frontières des genres musicaux existants. Propulsés sur la scène alternative grâce à un maxi doté d’une identité forte, Closer, c’est le titre Water Flow qui, passant sur les ondes radio l’été dernier, les rend plus populaires.

Retrouvez Klyne sur les internets :
Facebook
Twitter
Instagram
Soundcloud

Tendrement,
Cloé Gruhier,
Le Beau Bug.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × quatre =