JAMES BLAKE – THE COLOUR IN ANYTHING

C’est par surprise que James Blake nous dévoile son troisième opus The Colour In Anything. Ce vendredi 6 mai 2016 a fait l’effet d’une bombe, le prodige anglo-saxon nous offre 17 nouveaux morceaux, arborant les contrariétés des relations sentimentales. Entre musique électronique et mélodies planantes, de quoi se laisser flotter dans les airs…

Un album marqué par la collaboration de Frank Ocean, Connan Mockasin, ou encore Bon Iver sur I Need A Forest Fire, un morceau laissant ces deux voix délicates s’entremêler et onduler. Timeless, de part ses rythmes rapides et répétitifs, crée une mélodie sous tension, qu’on retrouve aussi sur Points. Guidé par sa voix hypnotique sur Put That Away And Talk To Me, cette berceuse nous est murmurée à l’oreille tel un poème, de quoi être séduit.

Né en 1989 dans une banlieue de Londres, James Blake, mélomane, cultive sa sensibilité musicale et s’adonne au piano. Il va ensuite se concentrer sérieusement sur les enregistrements de démos, assez pour se faire remarquer par le très célèbre Gilles Peterson, Dj de BBC Radio 1. Il fait alors éclore son premier opus James Blake en 2011, suivit de Overgrown en 2013 et marque sa signature dans l’univers de l’electro en la ré-inventant.

james-blake-the-colour-in-anything-artwork

Vous pourrez le voir en concert le 5 juin prochain à Paris, lors du festival We Love Green, alors on réserve vite cette date!

James Blake sur les internets :
Son Site
Son Facebook
Son Youtube
Les Paroles de I Need A Forest Fire

Tendrement,
Laurène,
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt + 8 =