Jain – Souldier

Il y a deux ans triomphait Zanaka, le premier album de la chanteuse Jain, jeune protégée de Yodelice. La critique et le public lui prévoyaient déjà un avenir prometteur sur la scène musicale française et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela a été un réel succès. Son univers et son style tout droit venu d’Afrique ont fait danser des milliers de personnes sur les scènes de nombreux festivals et concerts l’été dernier. Makeba en était LE morceau phare, souvenez-vous. Le 24 août dernier, Jain nous a fait un beau cadeau pour cet fin d’été, et il s’appelle Souldier.

On My Way annonce la couleur, un bleu puissant synonyme de rêve, sagesse et sérénité. La jeune auteure-compositrice nous envoûte et dévoile un titre mystérieux et musicalement stupéfiant. Tout commence avec une voix qui rappelle agréablement le duo Ibeyi, accompagné d’une instru électronique qui laisse peu à peu place à des cordes hypnotisantes.

“Show me more, more
Show me just a little more”

S’en suit Flash (pointe noire) qui nous laisse bouche bée. Une fois de plus, l’omniprésence d’un beau duo éléctronique/cordes nous séduit et la voix rythmée de Jain se grave dans notre tête. Ce morceau est rapide et sincère, il remercie un certain Monsieur Flash, protagoniste clé de son envie de chanter et de composer.

C’est avec Alright que la toulousaine a fait son grand retour. Un nouvel album, un nouveau style, une nouvelle tenue : une combinaison bleue. Cet “hymne à l’indépendance”, comme elle le dit, reflète parfaitement ses idéaux, et le clip en est la première vitrine. Autant que celui de Come dans le premier album, Alright mérite ici d’être visionné plus d’une fois tant pour sa musique que pour ses plans et effets visuels.

Inspecteur Gadget ? Comment ça ? Surprise sur surprise, Jain a plus d’un tour dans sa poche. Avec Inspecta, c’est le hip hop qui prend le dessus : abracadabrantesque !

“You wanna be a star but you don’t know who you are”

Dans la foulée, Star poursuit le style hip hop de la chanteuse. Jain mène sa propre révolution, une révolution colorée et pleine de vie. Devrions-nous y voir un message autobiographique ? Comme une conclusion du ressenti dû au succès de son premier album ? Si tel est le cas, a star is (probably) born.

Qui a dit que cet album avait fini de nous étonner ? L’avant-dernier morceau, Abu Dhabi, nous vient tout droit d’Orient, témoignage de voyage et d’une envie certaine de partager son attrait pour les autres cultures. Entre autre, presque 3 minutes d’évasion et de découvertes d’une nouvelle facette multiculturelle de l’artiste. Après l’Afrique du Sud, l’Orient, où voyagerons-nous lors du troisième album ?

Souldier clôture cet opus éponyme tout en douceur avec une pincée de mélancolie dansant sur les cordes d’une guitare. L’amour triomphe encore et ce morceau pourrait en être l’hymne dont nous sommes les soldats.

Une chose est sûre, si vous avez aimé le premier album, vous allez adorer celui-ci.

Retrouvez Jain sur les internets:
Website
Facebook
Instagram
Twitter
Youtube

Tendrement,
Louise Dornier
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 − cinq =