L’Interview de Robin Lempire

Robin Lempire Photographe originaire de Lille nous a fait le plaisir de répondre à quelques questions. Un agréable moment, comme toujours.

1. On a trouvé peu d’information sur toi, pourrais tu te décrire ?
J’ai pas d’enfants, je ne suis pas marié, et j’essaye d’être discret sur ma personne !

2. Qu’est ce qui t’as mené à l’art et à en faire ton métier ?
Très tôt ma mère m’a emmené dans les musées de chaque ville que j’ai visité donc petit à petit cela m’a travaillé. Vers 13-14 ans j’ai commencé à dessiner pendant les cours généraux qui ne me passionnait pas tellement, j’avais déjà l’envie de tourner mon apprentissage vers l’art. C’est plus tard que j’ai eu la chance d’intégrer pendant deux ans St Luc Tournai (je me suis fais viré d’ailleurs car je ne voulais pas me laisser formater par l’académique). 1 an après j’ai découvert la photo de mode grâce à des potes et j’ai décidé de me lancer et d’en faire mon métier !

2.1 Pourquoi ne pas avoir pris un nom d’emprunt comme la plupart ?
Robin Lempire c’est trop cool comme nom pour le changer (Merci Papa, merci Maman) !

3. Du Pop-Art à la mode en passant par le collage, Quelles sont tes inspirations ?
Je n’ai pas de limites dans mes inspirations, de la peinture rupestre au graff ce sont les détails qui m’inspirent. Après j’ai des photographes qui me passionnent comme Peter Lindbergh par exemple, j’ai commencé a faire des artwork en voyant le boulot de Pierre Debusschere et Daniel Sannwald ou encore Nick Knight, on a tous à un moment donné un maitre !

4. Comment choisis-tu tes modèles ?
C’est en fonction de mes projets, j’aime beaucoup les petits alien que les agences proposent, les gens trop beaux ne m’inspire pas tellement, disons que le choix est personnel et qu’il est difficile de comprendre pourquoi j’ai choisis ce mec avec une cicatrice sur le visage ,Maxime Anselin, plutôt qu’un mec ultra beau gosse, c’est une question d’émotion !

5. Quand je regarde ton travail, j’ai l’impression que tu essayes de dégager une « perfection brouillé », qu’essayes tu de nous transmettre ?
J’appelle ça l’élégance crade. J’essaye toujours d’avoir un rendu élégant mais j’aime perturber l’oeil, alors je mêle les deux. Je déteste les choses évidentes, je suis amoureux de la complexité, et j’adore perturber !

10844461_10152906974038582_1394661743_o10859379_10152906974003582_1813918878_n


6. Où te place tu par rapport à l’Art d’aujourd’hui ?
Tu vois le générique de fin d’un film ? Et bien je suis en bas ! À moi de gravir les échelons pour atteindre le DIRECTED BY ROBIN LEMPIRE !

7. Est ce qu’il y a une de tes photos qui te tiens particulièrement à cœur ?
Oui, une de Raphaelle Dupire, c’était mon premier shoot tout seul ! Je ne savais pas retouché, je ne connaissais rien à la photo, le mieux dans l’art c’est le jeu et c’est un exemple parfait.Raphaelle Dupire By Robin Lempire Le Beau Bug

8. Sur quoi travailles tu en ce moment ? As tu d’autres projets à l’avenir?
2015, sera un peu le commencement pour moi, jusqu’à présent je me suis préparé à partir !
Une collection capsule de fringue, je prépare aussi pour la sortie de cette collection une petite exposition non pas de mes photos mais de peinture ! J’avance aussi sur des scripts pour des vidéos d’une ou deux minutes !

9. Qu’est ce qu’un Beau Bug pour toi ?
Qu’une chose évidente se complexifie quand on s’y intéresse en profondeur.

10. Si il y avait une photo que tu pouvais acheter, laquelle serait-elle ?
J’achèterai plutôt une peinture, celle de Coypel, La naissance de Vénus, 1732.

10834749_10152892159263582_1004244112_o

Retrouvez le aussi sur : 
Son incroyable Tumblr
Sur sa page Facebook
Et sur son Instagram

Tendrement.