L’Interview de Rimbaut Rimbaut

Certains d’entre vous les ont appréciés lors de notre premier événement Le Vent Me Dit. ! Et bien cette semaine Valentin et Mathieu du groupe Rimbaut Rimabut nous ont accordé une belle interview à retrouver sur le Beau Bug, histoire de patienter jusqu’à la braderie !

On a trouvé peu d’informations sur vous, pourriez vous vous décrire ?

Valentin : C’est une affaire de famille. Quand on avait 10 ans, Matthieu s’est mis à faire du piano et moi de la batterie. On passait le 2 titres de Phoenix : If I ever feel better et on jouait dessus. On a ensuite eu plusieurs groupes de rock au collège et au lycée en Normandie. Une fois arrivés à Lille, on s’est mis en collocation pour bosser la musique à deux.

Matthieu : Seulement, le voisin du dessus était récalcitrant à ce qu’on fasse vibrer les murs de l’immeuble. Du coup on s’est mis à jouer dans des casques et peu à peu notre matériel s’est restreint à une boite à rythme et des synthétiseurs. Puis on a installé un séquenceur et le duo Rimbaut Rimbaut s’est formé.

Rimbaut Rimbaut, pourquoi avoir choisi ce nom ?

« RimbauT » c’est le nom d’un grand oncle commun qui était compositeur et qui bossait dans le tango. Rien à voir avec le poète si vous vous posez la question…

Ca fait un moment que vos premiers morceaux sont sortis, à quand l’EP ?

Quel EP ? On rigole… Quand on en aura l’occasion. On se plait bien à jouer notre musique sans trop se projeter.

Comment décririez vous votre musique ? Quelles sont vos inspirations ?

On cherche toujours à sortir un beat qui claque bien et qui fait bouger les épaules. On sample aussi pas mal de sons et de bruits réels comme des sifflets, des claquements de doigt, clappements de main et des vocals de gens qu’on apprécie. Comme on est également inspirés par le registre de la deep house pour les basses et de la minimale pour les beats, on essaye de produire des sons semblables en travaillant de façon plus pop avec nos instruments. Bref, à vous de nous décrire… !

À partir de Orange Orange, on sent une réel évolution passant par les remixs en solo de Valentin jusqu’ à Black Singers. Comment l’expliquez vous ?

V : Avec notre dernier groupe de rock on écoutait pas mal des sons de la french touch dans les années 2000 (Justice, Mr Oizo, Daft Punk, mais aussi Babyshambles, Two Door Cinema Club, Golden silvers et beaucoup d’autres…). Après ça on a commencé à dérailler sur la techno et nos sons ont évolué.

M : Depuis que Valentin est parti à Paris et moi à Salvador de Bahia avant de revenir à Lille, c’est devenu différent. Val a eu l’occasion de bosser quelques remix et moi j’ai connu de nouvelles sonorités. En se retrouvant on a sorti Black singers.  Notre culture musicale a évolué et on s’est davantage reconnus dans la house. C’est swaggy, smoothie, bassy, on aime bien.

Maintenant que vous êtes à nouveau réunis, vous avez des projets en tête ?

Oui, des projets bien soins… Cordialement.

Une petite anecdote marrante du groupe pour le Claque Son ?

Pour le concert de votre événement Le vent me dit on avait inexplicablement perdu les samples de white blanc. On l’a quand même passée… sur itunes. Ahah. 

Comment définiriez vous un Beau Bug ?

11638673_10153442317269306_418211238_o

Quels sont les morceaux que vous gardez toujours dans vos iPod ?

Crystal Waters – Gypsy Woman
Novos Baianos – Brasil pandeiro 
Phoenix – Love like a sunset 
Paolo Rocco – Move body, move forward.

Retrouvez tous les morceaux de RimbautRimbaut ci-dessous.

RimbautRimbaut sur Facebook.

Tendrement.