Ichon – Pour de vrai

Crédits photo : @keffer

Après trois ans d’absence depuis son dernier projet : Il suffit de le faire, Ichon nous propose une vraie pépite en nous dévoilant son identité musicale décalée et unique. Après s’être cherché pendant des années, à alterner entre rap plus cru et flows déjà particuliers mais pas forcément appréciés, il semblerait qu’Ichon ait trouvé un équilibre à sa musique et ce n’est pas pour nous déplaire.

Ferme les yeux, pour de vrai  

Avec Pour de vrai, Ichon nous offre une balade authentique qui nous fera passer du rire aux larmes, au rythme de sonorités sur lesquelles il nous sera impossible de ne pas danser ou bien qui nous plongeront dans une mélancolie et une tristesse sans fin. L’intégralité de l’album en partie produit par Myth Syzer (on se rappelle de l’incroyable featuring : Le code les réunissant tous les deux) révèle la capacité de l’artiste à être extrêmement polyvalent tout en gardant une cohérence tout au long de l’album. Dès le premier morceau, Ichon annonce la couleur en performant sur une instru aux notes presque spatiales. En quatre minutes, il nous propose trois styles de musique différents, nous mettant directement dans l’ambiance de la pluralité qui caractérise son album.

Egalement disponible sur toutes les plateformes.

Aujourd’hui c’est différent d’hier

Influencé par Mc Solaar, Frank Ocean ou encore Corneille, on retrouve des prods aux notes de house, R&B et dance. Ichon chante la vie dans Aujourd’hui, sur une instrumentale toujours plus rythmée et joyeuse, mais déverse aussi des paroles plus acerbes notamment dans Miroir ou encore Litanie, des morceaux sombres et tristes qui restent cependant dans le vrai et dévoilent des sentiments tiraillés entre l’amour et la haine.

Anciennement mannequin, Ichon arbore un style bien à lui caractérisé par sa coupe faite de petits chignons afro et par ses tenues extravagantes. De par ses outfits colorés et étonnants, le musicien attise notre curiosité et nous donne envie de comprendre et de s’immerger dans son monde si atypique.

Un univers musical donc singulier qui prend vie avec ses clips encore une fois à son image : la vidéo de Noir ou Blanc est tout simplement un aller simple pour les 60s : des images de romance, de danse aux couleurs pastels, le tout sur une prod kaytranadesque. Quant au clip d’Elle pleure en hiver, à la limite du court métrage, il révèle la précision et le talent du chanteur qui nous embarque dans une histoire d’amour, aussi belle que complexe et sombre, racontée de manière poétique avec une sensibilité déconcertante. 

Ichon appréhende sa musique comme une thérapie en abordant les changements qu’il a vécu, il s’inspire de son quotidien et de son passé, à base de flash backs sur les évènements qui l’ont amené à être l’artiste qu’il est aujourd’hui. Il nous parle de destin, d’amour innocent mais fatal à la fois sur un ton qui s’avère être souvent pessimiste, ne laissant pas beaucoup de place à l’espoir. Malgré cet attrait pour les histoires impossibles et les facettes dramatiques de l’amour, le musicien mentionne aussi sa fierté de pouvoir s’exprimer plus profondément sur ses sentiments et de faire changer sa musique à la cadence de sa propre évolution.

L’album Pour de vrai reflète la volonté d’Ichon de se mettre à nu, de dévoiler ses sentiments, sa personnalité et de s’approprier son style musical. C’est l’occasion pour lui d’assumer une plume et un son différent qui finalement lui correspondent tout à fait. 

Retrouvez Ichon sur les internets :

Tendrement,
Valentine de Cormis,
Le Beau Bug.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    4 × cinq =