Hydrogen Sea – Automata

Ballades éthérées, douce voix de tête qui se perd en échos, nappes électroniques planantes… la recette de mise sous hypnose du duo belge Hydrogen Sea est redoutablement efficace. S’ils s’étaient absentés depuis leur premier album In Dreams en 2016, c’était pour la bonne cause, car ils reviennent à nous avec un album complet, varié et d’une merveilleuse cohérence. Intitulé Automata, cet album est une invitation à un voyage interstellaire, tantôt contemplatif tantôt plus mouvementé. À écouter en boucle d’urgence.

Hydrogen Sea nous plongent dans leur univers dès la douce introduction You Are Here. Une introduction de deux minutes qui nous laisse le temps d’apprivoiser le monde étoilé dans lequel le duo évolue. Et ce monde est admirablement bien décrit par les accords de piano auxquels viennent s’entremêler la voix de cristal de Birsen Uçar.

Et si vous vous demandez où est passée la dream pop électro-acoustique du groupe, ne vous inquiétez pas, Flogsta est là pour vous. Un titre résolument entraînant, sans aucun doute l’un des titres phares de l’album, dans lequel les percussions sont au devant de la scène, ponctuées par de féériques notes synthétiques. On retrouvera cette même ambiance plus tard, sur le titre Run ou encore sur Blackest Skies.

Ceci dit, bien que le groupe sait nous faire danser et hocher la tête en rythme, une grande partie de leur art réside dans sa capacité à nous faire fermer les yeux et imaginer des mondes parallèles d’une infinie douceur. Si Cold Water n’est pas sans rappeler les travaux des deux canadiennes Milk & Bone, The Bloop nous plonge dans un univers où la gravité est absente, tant le travail sur la voix est soigné, et tant les nappes électroniques s’entremêlent à merveille avec cette dernière. Un véritable chef d’oeuvre qui marque le point d’orgue de l’album.

Enfin, la fin de notre voyage est marqué par les variations acoustique de The Center Will Hold, et les doux chuchotements et vocalises de Birsen Uçar sur les refrains de Decoherence. Et pour ce qui en est de l’univers visuel du duo, il est tel qu’on se l’imagine lorsqu’on écoute leurs chansons. En clair-obscur et jeux de lumières. On vous laisse le découvrir par vous-mêmes sur le clip de Cold Water, sorti aujourd’hui même !

Hydrogen Sea est un duo belge qui est né d’une manière pour le moins incongrue ; Birsen Uçar a un jour commencé à écrire en secret des textes de chansons alors même que son partenaire, PJ Seaux, ne savait pas qu’elle était capable de chanter. Après avoir osé lui montrer ce sur quoi elle avait commencé à travailler, les deux membres du futur Hydrogen Sea se surprennent des capacités vocales de Birsen, et ainsi naquit le duo dream pop prometteur d’aujourd’hui.

Retrouvez Hydrogen Sea sur les internets :
Facebook
Twitter
Instagram
Soundcloud

Tendrement,
Cloé Gruhier,
Le Beau Bug.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − 16 =