HONG KONG: Des portraits robots de pollueurs affichés dans la ville

Hong Kong, ville de plus de 7 millions d’habitants, possède l’un des taux de pollution les plus élevés de la planète. Forte de son industrie et de la densité de ses quartiers, cette ville est confrontée à une pollution atmosphérique qui atteint des récords. Or, cela passe tout d’abord par des petits gestes anodins.

Afin de sensibiliser les habitants à la pollution, l’agence de communication Ogilvy & Mather ainsi que les organisations Hong-Kong Clean Up, Ecozine et The Nature Conservancy ont mis en place une campagne plutôt originale (The Face of Litter). En effet, ces organismes ont décidé de jouer la carte de l’humiliation. En espérant que cela fonctionne. Dans les quartiers les plus pollués, des équipes sont envoyées sur place afin de récolter les déchets les plus jetés par terre: mégots de cigarettes,  chewing gums.. Tout y passe. Suite à cela, des centres d’analyse scannent les traces d’ADN laissées par les pollueurs sur les détritus. Plusieurs données sont alors prises en compte pour établir le profil exact de la personne qui a pollué. Un portrait robot est ensuite tiré, puis affiché sur les panneaux publicitaires de la ville, les réseaux sociaux, les journaux..

Avant l’humiliation publique, le but est avant tout de sensibiliser ces individus sur l’eco-responsabilité afin qu’il puissent prendre conscience de leurs gestes et des enjeux pour la planète.