GRACIE ABRAMS – MINOR

Gracie Abrams fait partie de ces auteurs qui forment les nouveaux diaristes ou du moins de ceux qui partagent leurs récits. Son EP minor confie les correspondances que l’on se conte.

Comme l’effet de la mer qui avance et qui recule, une oreille posée sur la fragile voix de Gracie Abrams, et nous sommes contraints ou plutôt accrochés à l’éclat qu’elle nous procure.

« Everywhere I go leads me back to you »

On retrouve dans Long Sleeves et minor, le timbre que l’on prête à Billie Ellish : puissant mais prêt à se briser dans l’instant qui suit. Elle explique : « Long Sleeves est une chanson que j’essaie de terminer depuis mes 14 ans. Réussir à la terminer me donne le sentiment de pouvoir respirer à nouveau parce que je peux enfin mettre un point final à ce processus. »

Et si nous avons l’habitude d’apercevoir les choses qui nous manque, Gracie Abrams n’hésite pas à en parler. Elle semble emprunter les douceurs de l’esprit et évoque la grandeur du coin du monde que l’on emprunte lorsque l’on est amoureux et triste.

« I’m underwater, but I’m over you »

Si nous considérons que tout le monde est à portée du chagrin et que l’amour malheureux peut se trouver à chaque coin de rue, Gracie Abrams, alors qu’elle n’a que 19 ans, est sans doute la seule à si bien en parler.

Retrouvez Gracie Abrams sur les internets :
Youtube
Instagram
Facebook

Twitter

Tendrement,
Louise Lecluse
Le Beau Bug

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    quinze + 13 =