Forrest Gump de Robert Zemeckis

La vie c’est comme une boite de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Cette phrase devenu culte et tirée du film Forrest Gump résume parfaitement bien l’univers du film. Signé Robert Zemeckis en 1994, on retrouve, côté interprétation, le grand Tom Hanks, dans la peau du personnage principal. On admire aussi le talent de Gary Sinise et de Robin Wright pour ce film touchant et hors du commun. Nous ne pouvions pas passer à côté.

Synopsis : Forrest Gump est autiste, mais rien ne l’empêche de réaliser ses rêves. C’est à travers ses yeux et son parcours, que nous découvrons environ 50 ans de l’histoire américaine. Forrest Gump, le personnage, se laisse porter par le vent, il devient champion de football américain, soldat pour la guerre du Viêt-Nam, capitaine de crevettier, ou encore marathonien. Il rencontre trois présidents des États Unis d’Amérique, inspire Elvis Presley ou John Lennon. Ce qui est sûr, c’est que le vent lui réserve bien des surprises.

Forrest Gump est une adaptation du livre éponyme écrit par Winston Groom. Certains passages n’ont pas été pris en compte dans le scénario, qui se concentre principalement sur les 11 premiers chapitres. Le scénario, signé Eric Roth, accorde également plus d’importance à l’histoire d’amour qu’aux prodigieuses aventures du personnage. Coté réalisation, le scénario était entre de bonnes mains, celles de Robert Zemeckis, le réalisateur de Retour vers le futur, A la poursuite du diamant vert, mais aussi Seul au monde dans lequel nous retrouvons Tom Hanks.

Tom Hanks, d’ailleurs, qui n’était pas le premier choix pour le personnage de Forrest Gump. Effectivement, il a fallu que Bill Muray et John Travolta refusent le rôle pour notre plus grand plaisir de voir Tom Hanks interpréter Forrest Gump. Dans la scène du trajet en bus, lorsque que Forrest Gump est enfant, nous pouvons également apercevoir le fils de Robert Zemeckis, et la fille de Tom Hanks, dans le rôle des enfants qui lui refusent la place.

Le tournage a principalement eu lieu en Caroline du Sud, à Beaufort. L’objectif était de créer une histoire au plus proche de la réalité. C’est un film historique a n’en plus douter lorsqu’on sait que Tom Hanks a été incrusté dans de réelles images d’archives. Mais les trucages n’ont pas uniquement été utilisés pour la véracité du scénario. Car Gary Sinise n’a pas réellement subi une amputation des deux jambes (ouf on est rassuré) ; et, comme certains fans ont pu le croire, aucune doublure n’a été utilisée. En réalité, l’acteur a simplement enfilé de grandes chaussettes bleues et la technologie a fait le reste. D’autres trucages ont dû être nécessaires, comme pour contrôler la trajectoire de la plume dans la première scène du film, ou encore pour ajouter les balles de ping-pong pour les matchs.

24 ans après, le film Forrest Gump est toujours un incontournable. En 2015, une version restaurée du film est sortie. Le banc sur lequel Forrest Gump est assis dès le début du film est devenu un monument ; il est exposé dans un musée en Géorgie. Et une enquête a même été réalisée pour savoir si c’était vraiment possible de courir à travers les États Unis pendant 3 ans, 2 mois, 14 jours et 16 heures, comme l’a fait Forrest Gump. Tant d’éléments qui prouvent que vous ne pouvez pas passer à côté de ce film.

Forrest Gump est un film récompensé, ça on ne peut pas le nier. Il a reçu 6 prix aux Oscars, et 3 prix aux Golden Globes, dont ceux du meilleur film, du meilleur réalisateur, et du meilleur acteur. Cela ne nous étonne plus pour un film palpitant et un scénario sincère. On ne peut que s’attacher au personnage, qui n’avait aucun projet de vie mais qui devient finalement un héros. Aller cours Forrest, cours.

Fiche Technique :
Sortie :
05 octobre 1994
Durée : 02h20
Pays : Etats Unis
Réalisation : Robert Zemeckis
Interprétation : Tom Hanks
Production : Paramount Pictures
Bande Annonce :

Tendrement,
Jeanne Bailly
Le Beau Bug

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    treize − un =