Foé – Îl

C’est tout droit venus de la ville rose que les poèmes de Foé viennent exploser dans nos tympans. Le 20 avril dernier, le jeune artiste de 20 ans a sorti son premier album, Îl, et c’est un trésor. Son univers est un tourbillon d’émotions, rythmé par des textes troublants et des instru pop : 11 messages d’amour, 11 histoires, 11 évasions.

Foé démarre cet opus en nous parlant d’amour, en nous racontant une histoire, son histoire ? Alors Lise est plein d’affection et de sensibilité. C’est ici notre premier voyage émotionnel, aussi doux qu’éprouvant, racontant une rupture, un souvenir, des pleurs et un désir.

“Et j’ai plongé le corps tout entier
On m’a retrouvé le corps trempé
Et ces histoires aussi qui te serrent le cœur
Pour plonger dans ce coma idyllique”

Coma Idyllique poursuit notre balade et illustre parfaitement notre ressenti face à ces 11 titres. Nous voguons, au rythme de cette voix puissante et déroutante vers une idylle absolue. Foé nous introduit son talent de pianiste, s’alternant avec une instru électronique pleine de vie et de sonorités aussi chaleureuses que ténébreuses.

Nuria est sans aucun doute l’un des morceaux les plus forts de cet album. La voix de Foé se libère et tout explose. Il combat à sa façon la maladie de son arrière-grand-père catalan avec toute la force de sa jeunesse.

S’en suit Qu’est-Ce Que T’as Là, des couplets en français et un refrain en anglais. L’instru est dansante, s’opposant à un texte nonchalant transpirant l’ignorance d’un homme profondément déçu.

C’est avec un grand sourire que nous découvrons Le Mâle a dit, 3 minutes de bonheur et de chaleur qui confirment notre intuition : Foé is the new Stromaé. Les trompettes, le piano et hop, notre corps s’emballe et vacille… Comme une envie de danser et de remettre le morceau une nouvelle fois pour prendre le temps de le savourer pleinement.

“Dans ton bouquet de pleurs,
Y en aura plein,
Des aventures d’une nuit
Tu vas pleurer, tu vas pleurer
Et regretter
Ah, regretter
C’que tu as fait, ce qu’on a fait
Tout ce qu’on a fait”

C’est dans le décor rétro de la piscine Alfred-Nakache à Toulouse que Nicolas Foé clôture cet album. Les mots ne suffisent plus à décrire la tornade émotionnelle qui nous traverse pendant ces dernières minutes. Le voyage a été pur et sincère, chanceux seront ceux qui pourront le vivre en live.

Retrouvez Foé sur les internets :
Facebook
Twitter
Instagram
Youtube

Tendrement,
Louise Dornier
Le Beau Bug

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 1 =