Donald Duck s’invite au Palais des Beaux Arts de Lille

Lancé en 2014, l’OPEN MUSEUM du Palais des Beaux-Arts de Lille à pour but de faire redécouvrir les oeuvres de sa collection. Et c’est un pari réussi. Grâce à un renouvellement de l’expérience de visite, le Palais des Beaux Arts a su conquérir de nombreux visiteurs. En effet, cela passe par l’invitation de personnalités artistiques qui donneront une approche différente des oeuvres.

Cette année, c’est le collectif allemand InterDuck qui prendra le contrôle des lieux. Ces artistes sont spécialisés dans l’art de la peinture, de la sculpture ainsi que du dessin et ont décidé de rendre l’histoire de l’art accessible à tous. Pour cela, ils ont tout simplement intégré un célèbre personnage de Walt Disney au sein des oeuvres du musée. J’ai nommé Donald Duck.

À travers cette initiative, InterDuck à tout d’abord cherché à éveiller notre capacité à décrypter une oeuvre d’art. Qu’est ce qui fait la particularité d’un tableau et quel est son fondement?

interduck

De plus, le but premier de cette exposition est de nous démontrer que nous ne descendons pas du singe, mais plutôt du canard et de la souris. En effet, des études récentes ont prouvé qu’à juste titre, le chimpanzé et l’Homme auraient un ancêtre commun, ce qui fait du chimpanzé notre frère plutôt que notre père. Interduck a souhaité apporter la preuve que la frontière entre les hommes et les animaux reste relativement étroite puisqu’ils partagent notre évolution et cela jusque dans les oeuvres d’art. Depuis 15 ans, les cinq artistes du collectif se sont penchés sur la question de la descendance de l’Homme, écumant peintures, sculptures et vestiges archéologiques pour se rendre compte que la présence du canard et de la souris était plus que récurrente dans l’art et l’histoire. Et pour renforcer cette omniprésence, Walt Disney mettra en scène ses plus célèbres personnages à la fin des années 1920: Mickey Mouse et Donald Duck. Toujours sous la forme d’un canard et d’une souris.

interduck 3

Vous l’aurez certainement compris, cette théorie est tout sauf VÉRIDIQUE. InterDuck a tout simplement choisi Donald Duck de par sa personnalité qui se rapproche de celle de l’Homme. Ce petit canard, crée en 1934, rencontra un succès monstrueux de par son caractère colérique et drôlement ridicule. Disposant d’une famille (l’oncle Picsou, ses trois neveux et sa fiancée Daisy), Donald était donc le personnage parfait pour se prêter à toute situation que nous, êtres humains, pouvons rencontrer.

Pour la première fois, le Palais des Beaux-Arts accueillera un espace réservé pour les enfants et mettra en place un parcours visuel et audio sur un ton drôlement impertinent.

C’est donc une expérience hors du commun qui s’ouvre à nous, lillois, et que Le Beau Bug vous conseille fortement de découvrir.