Demain Tout Commence de Hugo Gélin

Deuxième long métrage de son réalisateur Hugo Gélin. Il avait déjà fait parler de lui avec le film Comme des frères, une belle ode à l’amitié qui avait fait parler de lui quant à son casting composé de Pierre Niney, François-Xavier Demaison, ou encore Mélanie Thierry et pour lequel il avait reçu de nombreuses nominations.
Dans sa dernière œuvre Demain Tout Commence il est question d’une relation fusionnelle entre un père et sa fille, qui sera perturbé par certains aléas de la vie.

592318-1 

Synopsis : Demain tout commence c’est l’histoire de Samuel, un homme vivant une vie dépourvue de toutes responsabilités auquel confira Kristin une ancienne conquête un jeune bébé qui s’avère être sa fille. Il chamboulera alors son quotidien afin de rendre la vie de cette enfant plus belle.

Malgré un aspect dramatique, le film reste avant tout une comédie jouée par de très bons acteurs, notamment Omar Sy qui joue le personnage principal, un personnage qui colle parfaitement à l’image de l’homme sympathique que l’on a de lui ; accompagné par l’acteur Antoine Bertrand, un canadien qui nous avait fait beaucoup rire dans le célèbre film « Starbucks » de Ken Scott ainsi que Clémence Poésy. Pour ce qui est du rôle de la fille de Samuel (Omar Sy), Gloria, il est interprété par une petite fille Gloria Colston, qui joue son premier rôle au cinéma. Elle a été sélectionnée pour ses vidéos de rap qu’elle produit sous le nom de « dj’ Glo ». Jeune fille pleine de vie et d’énergie elle apporte son charme au rôle.

336155-jpg-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-xxyxx

On peut parler ici d’une jolie réussite qui stimulent parfaitement nos émotions, on passe un moment très agréable. Il vous faudra attendre le 7 décembre pour pouvoir le voir, mais il est vivement conseillé de courir en salle dès sa sortie.

Sortie : 7 décembre 2016
Durée : 1h57
Format : Caméra (Scope 2.39)
Pays : France
Réalisation : Hugo Gélin
Interprétation : Omar Sy, Clémence Poésy, Gloria Colston, Antoine Bertrand, Clémentine Célarié
Bande Annonce :

Tendrement,
Alexandra Givanovitch
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze + trois =